0^D $F^9H

Mem­phis

Jazz Magazine - - DOSSIER - PC

Par­cou­rir la dis­co­gra­phie de Ran Blake, c’est comme feuille­ter une en­cy­clo­pé­die vir­tuelle, à la riche et im­pré­vi­sible di­ver­si­té de ca­davre ex­quis. Par exemple ce “vo­lume” (hé­ri­té de Duke El­ling­ton et Billy Stray­horn), au titre tra­dui­sible comme “Une rai­son de vivre”, d’où nous avons dés­in­crus­té le so­lo de pia­no le plus long (six mi­nutes), à l’in­ti­tu­lé et au dé­ve­lop­pe­ment mo­nu­men­taux, qu’il s’agisse de la ca­pi­tale d’an­cienne Egypte ou du foyer du blues, du rock, de la soul, mais aus­si et sur­tout de la ci­té du Ten­nes­see où, trente ans plus tôt, Mar­tin Lu­ther King avait été as­sas­si­né. Pas éton­nant que ce mor­ceau aux re­lents de gos­pel (un des “conser­va­toires” de Blake) conjugue les traits ca­rac­té­ris­tiques du “ran­bla­kisme” pia­nis­tique : sans dis­soudre les ef­fluves fu­nèbres, une flui­di­té ryth­mique que pro­longe un con­ti­nuum à l’éclat presque étouf­fé mais que sou­lignent et ponc­tuent de sou­daines bouf­fées ex­plo­sives, certes plus pré­vi­sibles et ap­pro­priées sur cer­taines bandes-son par­ti­ci­pant de la ci­né­phi­lie “noire” de cet ad­mi­ra­teur et re­lec­teur de Fritz Lang et Claude Cha­brol. • Ran Blake, So­me­thing To Live For, Hat Hut, 1998

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.