Her­bie Han­cock

Lit­tle B’s Poem

Jazz Magazine - - DOSSIER - JPV

En 1965, le jeune Her­bie Han­cock n’est plus à pré­sen­ter. Que ce soit en lea­der avec “Mai­den Voyage” qui sort la même an­née ou en si­de­man avec Do­nald Byrd, Miles Da­vis et tant d’autres, son sens in­né du swing et l’hy­per in­ven­ti­vi­té de son jeu sont de­ve­nus in­con­tour­nables. Bob­by Hut­cher­son l’in­vi­te­ra comme si­de­man pour “Com­po­nents”, leur as­so­cia­tion pren­dra une tour­nure in­ou­bliable le temps d’une com­po­si­tion écrite par le vi­bra­pho­nis­te­lea­der. Lit­tle B’s Poem est une ri­tour­nelle à la pu­re­té presque en­fan­tine dont la struc­ture clas­sique thème-so­lo-thème, tranche avec les ar­chi­tec­tures plus avant­gar­distes qui oc­cupent la ma­jeure par­tie de “Com­po­nents”. La mé­lo­die est ex­po­sée à l’unis­son par le vi­bra­phone et la flûte de James Spaul­ding qui en­chainent cha­cun des so­los ins­pi­rés. Han­cock se tient en re­trait, en sou­tien per­ti­nent par ses ac­cords fi­ne­ment dé­li­cats. Puis il prend les de­vants pour une im­pro­vi­sa­tion aus­si brève que cap­ti­vante. Tout y est dit : de cette flui­di­té har­mo­nique dont il a le se­cret, à ses in­tui­tions aven­tu­reuses, il ne lâche ja­mais le tem­po. Han­cock clôt son so­lo d’une pro­gres­sion qui re­trouve avec ai­sance le fil de la mé­lo­die pour un der­nier tour de piste. Le pia­niste en­re­gis­tre­ra deux ans plus tard Speak Like A Child, autre mé­mo­rable rê­ve­rie qui en­chan­te­ra d’une ma­nière com­pa­rable. • Bob­by Hut­cher­son, “Com­po­nents”, Blue Note, 1965

‘‘

;ŏFH $„A Ƥ4H5 [email protected] ?DH B;@4?BDHFFH Ž F^ [email protected]Ɔ

BHAC?H HDĩ^[email protected];DH [email protected] F^ [email protected][email protected]?BH OF^AA;C?H @B^DOEH ^>HO FHA ^BOE;@[email protected]?BHA F?A ^>^[email protected] G^BP;[email protected] C?; 4OO? [email protected] F^ 5^:H?BH ^[email protected];H PH …#45 [email protected]„7„„

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.