MON PRE­MIER TRAIL

Joggeur - - Course Les Templiers -

Laurence, l’une des ga­gnantes du concours « Run with Me – Jog­geur », a cou­ru les Templiers en 2015.

« Le fes­ti­val des Templiers est ma pre­mière ex­pé­rience en trail, sur la Mon­na Li­sa (27 km). Je me sou­viens en­core de l’an­goisse qui mon­tait, il ne fal­lait sur­tout pas qu’il pleuve à cause des des­centes. Fi­na­le­ment, j’y vais chaque an­née. C’est un fes­ti­val que j’adore par le for­mat : plu­sieurs courses sur plu­sieurs jours avec des dis­tances dif­fé­rentes, avec une am­biance gé­niale cô­té bé­né­voles et cou­reurs. L’an pas­sé, j’ai cou­ru le marathon du Larzac avec deux autres na­nas, on s’est per­du mais on a bien ri­go­lé et on s’est sur­pas­sé pour al­ler cher­cher notre tee-shirt de fi­ni­sher. Les par­cours sont ma­gni­fiques, sur­tout en cette pé­riode de l’an­née : on découvre un nou­veau pay­sage à chaque bout de sen­tier. Je me sens heu­reuse et je sa­voure cette chance que j’ai d’être où je suis, même si par­fois c’est dur. Et puis, il y a le dé­part de LA course my­thique, le grand trail des Templiers, que tous les trailers rêvent de cou­rir, et sur­tout de ter­mi­ner. Le dé­part est gran­diose avec toutes ces fron­tales et la mu­sique d’Era, il y a quelque chose de ma­gique à cet ins­tant. Quel que soit le chro­no, l’ar­ri­vée de tous ces cou­reurs et cou­reuses fait plai­sir car on sait qu’ils sont pas­sés par des hauts et des très bas du­rant le par­cours. On est heu­reux pour eux et c’est un beau mo­ment de par­tage qui me donne le sou­rire pour les jours qui suivent. Chaque an­née, je dis : “C’est fi­ni les grandes dis­tances” et chaque an­née, je ra­joute quelques ki­lo­mètres… Je fi­ni­rai bien par faire le grand trail un jour ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.