IN­TER­DITE EN COURSE ?

Joggeur - - Dossier Running And Music -

De nom­breuses études amé­ri­caines et ja­po­naises ont prou­vé que la mu­sique, lors d’un ef­fort, amé­liore les per­for­mances. Une mu­sique ryth­mée par exemple est ré­cep­tion­née dans le cer­veau par le sys­tème ner­veux au­to­nome qui gère éga­le­ment la res­pi­ra­tion. La res­pi­ra­tion étant liée au sys­tème car­diaque, vous au­rez com­pris l’in­té­rêt. La ra­pi­di­té d’un rythme pour­rait éga­le­ment avoir une in­fluence sur le sys­tème lim­bique, gé­rant les émo­tions et gé­né­rant la do­pa­mine. Cette même do­pa­mine qui offre une in­hi­bi­tion du sys­tème ner­veux… Moins de stress, moins de dou­leur, plus de ki­lo­mètres en somme. Au point de consi­dé­rer cette mu­sique comme du do­page. Eh bien, pour la Fé­dé­ra­tion Fran­çaise d’Ath­lé­tisme, c’est le cas de­puis 2016 : «

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.