EN BREF…

Joggeur - - Dossier Running And Music -

C’est quoi l’im­pé­dance ? L’im­pé­dance d’un casque est en fait la ré­sis­tance de ce der­nier au pas­sage du si­gnal. Celle-ci se me­sure en ohms et com­mence nor­ma­le­ment à par­tir de 16. En des­sous, la puis­sance ne se­ra suf­fi­sante, au-des­sus de 16 ohms, et jus­qu’à 64, la li­mite à se fixer, le son ne se­ra pas for­cé­ment meilleur. En re­vanche, plus l’im­pé­dance est éle­vée, plus elle se­ra consom­ma­trice d’éner­gie. Au-de­là de ce seuil, pour un ap­pa­reil no­made, le son va se dé­gra­der, il est ques­tion d’at­té­nua­tion. Ce pro­blème ne se pose tou­te­fois pas sur des casques à forte im­pé­dance qui sont bran­chés sur une chaîne avec am­pli­fi­ca­teur. La plu­part des casques sont dans une four­chette com­prise entre 16 et 64 ohms. Il n’y a donc au­cun sou­ci, reste à trou­ver casque à votre oreille.

Étanche ou ré­sis­tant à l’eau ? Les casques de sport ré­pondent à une norme IP qui ga­ran­tit leur ré­sis­tance à la sueur et à la pluie. Mais n’al­lez pas croire pour au­tant qu’ils peuvent de ce fait être plon­gés dans l’eau d’une pis­cine. Pour ce­la, il fau­dra qu’ils soient 100% étanche. À titre d’exemple, un casque IP7 per­met de plon­ger dans l’eau pen­dant trente mi­nutes à un mètre de fond ! Pour la course, un IP 2 ou 3 est lar­ge­ment suf­fi­sant.

Coach em­bar­qué. Il n’y a pas que la mu­sique que l’on em­barque… Runs­ta­tic, En­do­mon­do, Stra­va, Run­kee­per, De­cath­lon Coach, etc., les ap­pli­ca­tions té­lé­char­geables ne manquent pas. Connec­tées, elles vous in­forment de votre rythme, de la dis­tance... Des amis peuvent même vous en­cou­ra­ger via les ré­seaux so­ciaux. Une bonne rai­son de mettre des écou­teurs pour ceux qui ne veulent pas une mo­ti­va­tion per­ma­nente.

Cou­rir en mu­sique a un ef­fet boos­tant. Le rythme agit sur le cer­veau et crée par­fois des en­dor­phines sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.