La course, une peur bleue

Joggeur - - Édito -

15 juillet 2018, me voi­là de­vant un match de foot à la té­lé. Ce­la fai­sait quelque temps que ça ne m’était pas ar­ri­vé. De­puis une soi­rée de juillet 1998, pour tout dire. Un match tous les vingt ans, belle moyenne. Et alors que ma fibre pa­trio­tique, pas tou­jours très af­fû­tée, me ti­tille gen­ti­ment pen­dant que « nos » Bleus prennent le des­sus, je me mets à les ima­gi­ner pri­vés de leur bal­lon rond. Ky­lian le sprin­teur, ca­pable de fi­ler à 32 km/h pour mettre les dé­fen­seurs dans le vent, Blaise le ma­ra­tho­nien, in­las­sable ré­cu­pé­ra­teur qui s’offre 90 mi­nutes d’un frac­tion­né d’en­fer… Alors, on a dé­ci­dé de grat­ter un peu plus loin avec l’aide de Ch­ris­tophe Geof­froy, l’un des quatre ki­nés des nou­veaux cham­pions du monde. Et là, ra­pi­de­ment, la sen­tence tombe : « Les joueurs de l’équipe de France n’aiment pas courir… sauf après un bal­lon ! » Dé­cep­tion ! On y croyait fort, nous, en ce Ma­tui­di bou­clant 42,195 km en moins de 2 h 10 min ou en un Mbap­pé ef­fa­çant Bolt des ta­blettes les plus ra­pides de l’his­toire. Mais non, on peut être sur la plus haute marche de la pla­nète bal­lon et faire son foo­ting de ré­cu­pé­ra­tion en traî­nant des pieds, le tout ponc­tué de « Mais ça fait com­bien de temps qu’on court ? » On ima­gine la tête du pé­ni­tent quand le kiné jette un coup

d’oeil à sa montre : « À peine cinq mi­nutes… » Pas tou­jours fa­cile, la vie de star du foot…

Ni­co­las Gar­don, ré­dac­teur en chef ni­co­las.gar­don@edi­tions-la­ri­viere.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.