LE RETOU UR DU ROI

Joggeur - - Trail -

Mal­gré sa dis­cré­tion criante avant la course, c’est bien Kilian Jornet que l’on re­trouve aux avant-postes dès le dé­part

Le 17 mars der­nier, sur les pentes en­nei­gées de la Pier­ra Men­ta, Kilian Jornet se cas­sait le pé­ro­né, di­sant adieu à son dé­but de sai­son en trail. Moins de trois mois plus tard, et après une conva­les­cence dis­crète, il est de retour sur une ligne de dé­part, dans la ville de Cha­mo­nix qui l’a vu triom­pher si sou­vent. Sur cette place du Triangle de l’Ami­tié, où il rem­por­tait l’UTMB pour la pre­mière fois en 2008, à 21 ans seule­ment (deux autres vic­toires sui­vront). Cha­mo­nix, d’où il bat­tait en 2013 le re­cord de l’as­cen­sion à pied du mont Blanc, en bou­clant l’al­ler-retour en 4 h 57 min 34 s.

L’HOMME INVISIBLE

Mais cette fois, et en­core plus qu’à son ha­bi­tude, l’ul­tra-ter­restre, comme on le sur­nomme dans le mi­lieu, a fait dans la dis­cré­tion la plus to­tale. Pour l’aper­ce­voir avant la course, il fal­lait être jour­na­liste et as­sis­ter à l’unique confé­rence de presse dans la­quelle il a fait une ap­pa­ri­tion. Pour le reste, si­lence ra­dio, les spec­ta­teurs se de­man­dant même s’il al­lait prendre le dé­part, car le Ca­ta­lan était aux abon­nés

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.