MAT­THIEU DIVERRES, MÉ­DE­CIN ET COU­REUR

«Un­syn­dro­me­de­se­vrage»

Jogging International - - Entraînement -

« En cas d’ar­rêt bru­tal de la pra­tique sportive, il peut exis­ter un syn­drome de se­vrage. En dé­coule un fort risque de dé­pres­sion, pou­vant in­duire ir­ri­ta­bi­li­té, fa­tigue chro­nique, agres­si­vi­té, des troubles ali­men­taires ou en­core une prise de pro­duits stu­pé­fiants. Les vraies ad­dic­tions au sport existent et doivent ame­ner à consul­ter un mé­de­cin pour en dis­cu­ter. Heu­reu­se­ment, la simple pra­tique in­ten­sive d’un sport ne fait pas de vous une vic­time de bi­go­rexie. Cette pa­tho­lo­gie se tra­duit par une pla­ni­fi­ca­tion to­tale de sa vie au­tour du sport, au dé­tri­ment de sa vie fa­mi­liale et pro­fes­sion­nelle, et sou­vent de son in­té­gri­té phy­sique. Le but re­cher­ché n’étant plus le plai­sir ou la per­for­mance, mais l’ef­fet eu­pho­ri­sant. On com­prend alors que l’ar­rêt de toute pra­tique soit bru­tal ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.