Dé­bu­tants

Bien choi­sir votre bras­sière

Jogging International - - Sommaire -

Qu’on se le dise : le sa­cro-saint ac­ces­soire de la femme ath­lète, c’est le sou­tien-gorge de sport. Les adeptes de la course au na­tu­rel af­firment pour­tant le contraire : d’après eux, li­bé­rer la poi­trine de toute contrainte per­met de mus­cler les seins, de li­bé­rer la res­pi­ra­tion et d’amé­lio­rer la pos­ture gé­né­rale. Bon, même si ces af­fir­ma­tions re­posent sur des re­cherches scien­ti­fiques, le doute est en­core de mise et le prin­cipe de pré­cau­tion mé­rite d’être adop­té. Res­tez donc pru­dente et cou­rez au rayon lin­ge­rie de votre ma­ga­sin spé­cia­li­sé pour choi­sir une bras­sière adap­tée à votre pra­tique ! Ar­ri­vée de­vant l’étal, c’est là que le bât blesse. Si vous êtes ama­trice de den­telle, vous al­lez être dé­çue. Ici, on tourne plu­tôt au tis­su opaque, au main­tien puis­sant, au dos na­geur et aux bre­telles mol­le­ton­nées. Bien que les marques re­doublent d’ef­forts pour rendre la lin­ge­rie spor­tive plus jo­lie, elles doivent ré­pondre à une exi­gence : sou­te­nir le sein qui, à chaque fou­lée, est sou­mis à la pe­san­teur et doit donc ré­sis­ter aux os­cil- la­tions ver­ti­cales et ho­ri­zon­tales liées à la ges­tuelle de la course à pied. Or, lors d’un saut, le poids du sein est mul­ti­plié par cinq ou six. Pour évi­ter tout risque d’af­fais­se­ment, mieux vaut donc en­fi ler une bras­sière, aus­si peu sexy soit- elle.

LES PE­TITES AUS­SI !

L’une des idées re­çues les plus ré­pan­dues consiste à pen­ser qu’un sou­tien- gorge clas­sique peut tout à fait conve­nir pour pra­ti­quer un sport. Dé­trom­pez- vous ! Non seule­ment le main­tien n’est pas adap­té, ne se­rait- ce qu’en rai­son de la forme des bon­nets, mais la sueur risque éga­le­ment de dé­truire les fibres tex­tiles en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Par ailleurs, beau­coup de femmes es­timent que la pe­tite taille de leur poi­trine ne jus­ti­fie pas le port d’une bras­sière de sport. Pour­tant, qu’un sein soit pe­tit ou non, il est tou­jours com­po­sé de tis­su conjonc­tif sou­te­nu par les li­ga­ments de Coo­per, les­quels sont mis à mal à chaque im­pact au sol. Même avec un bon­net A, vous avez donc in­té­rêt à pro­té­ger votre poi­trine. En­fin, de nom­breuses femmes ad­mettent souff rir lors­qu’elles courent, y com­pris en por­tant une bras­sière de sport. Le choix d’un mo­dèle adap­té à la mor­pho­lo­gie in­di­vi­duelle est alors cru­cial, tout comme l’at­ten­tion por­tée à sa qua­li­té. Vous pou­vez donc ou­blier les pro­duits bas de gamme qui ne rem­plissent guère leur rôle pro­tec­teur.

Qu’un sein soit pe­tit ou non, il est mis à mal lors de chaque im­pact au sol. Vous avez donc tout in­té­rêt à pro­té­ger votre poi­trine avec un équi­pe­ment de qua­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.