No­mo­tech connecte les ter­ri­toires avec de la « 4G fixe »

Le spé­cia­liste de l’amé­na­ge­ment s’ap­puie sur la 4G pour pro­po­ser aux ter­ri­toires une connexion in­ter­net fixe.

Journal des Télécoms - - SOMMAIRE - THO­MAS PAGBE

L e très haut dé­bit ne pas­se­ra pas uni­que­ment par la fibre op­tique. Une connexion ra­dio peut tout à fait « faire le job ». C’est, en sub­stance, le dé­fi que cherche à re­le­ver No­mo­tech : four­nir aux zones les moins bien pour­vues un lien en très haut dé­bit à par­tir d’un lien ra­dio.

Tech­no­lo­gi­que­ment, l’offre de No­mo­tech se rap­proche de celles dé­jà pro­po­sées par SFR (ac­tion­naire de News­co, mai­son-mère du JDT) et Bouygues Te­le­com. Les deux opé­ra­teurs na­tio­naux pro­posent des box in­ter­net ados­sées ali­men­tées par une connexion 4G. Pour Phi­lippe Le Grand, vice-pré­sident de No­mo­tech, la com­pa­rai­son s’ar­rête là.

« Contrai­re­ment à Bouygues Te­le­com, nous avons choi­si de dé­ployer un ré­seau fixe dé­dié », ex­plique-t-il. Pour dé­ployer son ré­seau 4G pour les connexions in­ter­net fixe, No­mo­tech consti­tue un ré­seau d’ini­tia­tive pu­blique. Le vo­lume de da­ta mis à

la dis­po­si­tion des uti­li­sa­teurs est,

là en­core, dif­fé­rent. « Sur notre ser­vice, contrai­re­ment à Bouygues Te­le­com, il n’y a pas de res­tric­tion d’usage », as­sure le res­pon­sable. En ma­tière de dé­bit, No­mo­tech pro­pose des offres do­tées d’un

dé­bit de 30 Mbit/s. « En réa­li­té, nous pour­rions of­frir 150 Mbit/s. Nous nous li­mi­tons à 30 Mbit/s car nous ne vou­lons pas dé­ce­voir. Ce qui est cer­tain, c’est que nous pour­rons pro­po­ser un dé­bit de 100 Mbit/s à plus ou moins long terme », in­dique le res­pon­sable.

5 MIL­LIONS D’EU­ROS PAR DÉ­PAR­TE­MENT

No­mo­tech n’en­tend ce­pen­dant pas en­trer en concur­rence fron­tale avec les grands opé­ra­teurs. Phi­lippe Le Grand es­time que son ser­vice « vient en com­plé­men­ta­ri­té des offres des opé­ra­teurs dé­jà exis­tantes ». En ré­gion, le temps pour­rait jouer en fa­veur de No­mo­tech. Mal­gré l’exis­tence de très nom­breux plans de dé­ploie­ments de ré­seaux de fibre op­tique, le très haut dé­bit res­te­ra in­ac­ces­sible en­core pen­dant plu­sieurs an­nées pour de nom­breux ter­ri­toires. D’où la dé­marche de No­mo­tech : pro­po­ser la 4G comme une al­ter­na­tive so­lide à la fibre. Le spé­cia­liste de l’amé­na­ge­ment nu­mé­rique des ter­ri­toires dis­pose éga­le­ment d’un autre avan­tage : le prix. « Pour moins de cinq mil­lions d’eu­ros, en moins de douze mois, nous sommes ca­pables de cou­vrir une dé­par­te­ment », in­dique Phi­lippe Le Grand.

Phi­lippe le Grand, vi­ce­pré­sident de No­mo­tech

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.