l’in­gé­nieur-en­tre­pre­neur des té­lé­coms

L’in­gé­nieu­ren­tre­pre­neur des té­lé­coms

Journal des Télécoms - - SOMMAIRE - ÉMILE MARZOLF

Oli­vier Hersent,

A

en croire ses col­la­bo­ra­teurs, Oli­vier Hersent est avant tout « un grand vi­sion­naire tech­no­lo­gique » ca­pable d’an­ti­ci­per « tous les chan­ge­ments dans le

monde des té­lé­com­mu­ni­ca­tions ». Il n’est pas en­core di­plô­mé de Te­le­com Pa­risTech, lors­qu’il fonde, avec Ni­co­las Jor­dan, l’une des pre­mières billet­te­ries cultu­relles en ligne, avant de cé­der sous la pres­sion des poids lourds du sec­teur. Il fait en­suite ses armes chez France Té­lé­com. Entre 1996 et 1998, il su­per­vise no­tam­ment le pro­jet Tu­lip vi­sant à dé­ve­lop­per la té­lé­pho­nie sur In­ter­net, au­jourd’hui ré­pan­due sous l’ap­pel­la­tion VoIP (voix sur IP). Le fruit de ses re­cherches l’amène à fon­der NetCen­trex avec Ni­co­las Jor­dan et Ber­nard Jannes, qui l’ac­com­pa­gne­ront plus tard dans l’aven­ture Ac­ti­li­ty. « À l’époque, on nous pre­nait pour des fous quand on di­sait que dans dix ans, tout le monde té­lé­pho­ne­rait sur In­ter­net », confie Bo­ris De­zier, di­rec­teur des ventes d’Ac­ti­li­ty et an­cien de NetCen­trex, mais « l’ana­lyse qu’Oli­vier fai­sait de la mu­ta­tion des ré­seaux vers le triple play était vi­sion­naire », jus­ti­fie de son cô­té Ni­co­las Jor­dan, au­jourd’hui di­rec­teur des opé­ra­tions d’Ac­ti­li­ty. Oli­vier Hersent res­te­ra di­rec­teur de la tech­no­lo­gie jus­qu’en 2008, deux ans après la vente de l’en­tre­prise à Com­verse pour 135 mil­lions d’eu­ros.

Prag­ma­tiques, Oli­vier Hersent et Ni­co­las Jor­dan ne pas voient dans le mo­dèle éco­no­mique de la start-up une fin, mais un moyen d’at­teindre leur am­bi­tion. « Notre mo­ti­va­tion, c’est de sa­voir que nos tech­no­lo­gies sont uti­li­sées par le plus grand nombre », ex­plique Ni­co­las Jor­dan. Le but n’est pas de dé­ve­lop­per un bu­si­ness pour le vendre et s’en­ri­chir, mais de trou­ver là un mode de fi­nan­ce­ment pour dé­ve­lop­per leurs idées les plus in­no­vantes. Oli­vier Hersent ne semble d’ailleurs pas cou­rir après l’ar­gent. « Quand on est un po­ly­tech­ni­cien de ce ca­libre, ré­com­pen­sé par

la Mé­daille Blon­del, beau­coup de portes vous sont ou­vertes, par­fois avec de très bons sa­laires, mais lui, il veut construire

des choses di­rec­te­ment pal­pables », pour­suit le di­rec­teur des opé­ra­tions. C’est donc pour se consa­crer plei­ne­ment à la par­tie tech­nique de son mé­tier que le pré­sident d’Ac­ti­li­ty fi­nit par dé­lé­guer la di­rec­tion gé­né­rale à Mike Mu­li­ca. S’il n’est pas un ges­tion­naire, Oli­vier Hersent n’en de­meure pas moins un lea­der. « Il montre une di­rec­tion et am­bi­tionne qu’on le suive car il est in­ti­me­ment per­sua­dé que sa vi­sion est la bonne », ex­plique Bo­ris De­zier. Et elle ne semble pas en­core lui avoir fait dé­faut. Pour Ni­co­las Jor­dan, Oli­vier Hersent « est avant tout une ma­chine de cal­cul ex­tra­or­di­naire. Il a une telle maî­trise de son conte­nu qu’il a tout le res­pect de ses équipes ». Et en même temps, « il peut être as­sez tête

en l’air et ou­blier son blou­son avec son pas­se­port », avant d’ar­ri­ver à l’aé­ro­port,

mais ce­la rend la ma­chine beau­coup plus hu­maine ». L’homme est éga­le­ment ani­mé d’une cer­taine sen­si­bi­li­té éco­lo­gique. « Il roule en voi­ture élec­trique et est

al­ler­gique au chauf­fage », as­sure Bo­ris De­zier. C’est cette sen­si­bi­li­té qu’il l’a pous­sé à créer l’opé­ra­teur Ac­ti­li­ty. Une fois n’est pas cou­tume, Oli­vier Hersent pa­rie sur la bonne ten­dance, les smart grids, qui consiste à re­cou­rir à l’in­for­ma­tique pour op­ti­mi­ser les ré­seaux élec­triques. Il ne manque pas non plus de prendre le vi­rage de l’In­ter­net des ob­jets. Sa ca­pa­ci­té d’an­ti­ci­pa­tion et d’in­no­va­tion est sa­luée par ses col­la­bo­ra­teurs de tou­jours qui, ils l’as­surent, se­raient prêts à le suivre dans une nou­velle aven­ture en­tre­pre­neu­riale.

Fort de son ex­per­tise et de sa ca­pa­ci­té d’an­ti­ci­pa­tion, le Pré­sident et CTO d’Ac­ti­li­ty, Oli­vier Hersent, a contri­bué à ré­vo­lu­tion­ner le monde des té­lé­com­mu­ni­ca­tions par deux fois, en pa­riant sur la Voix sur IP puis l’In­ter­net des ob­jets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.