En­re­gis­treurs :

Le F8n est cer­tai­ne­ment l’une des armes ab­so­lues de la prise de son en mo­bi­li­té… ou pas, au fi­nal ! En ef­fet, s’il sait tout faire sur le ter­rain, il peut se muer en carte son plus que cré­dible à la mai­son. Et même obéir aux ordres d’un iDe­vice, au be­soin

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Éric Chau­trand

Zoom F8n

Tous ceux qui suivent les pro­duits Zoom peuvent peut-être s’éton­ner de voir ap­pa­raître ce F8n aux cô­tés du F8 tout court. Qua­si frère ju­meau es­thé­ti­que­ment, les choses ont évo­lué à l’in­té­rieur, mais aus­si à l’ex­té­rieur. Pour au­tant, les ac­qué­reurs du F8 ne sont pas lais­sés à la dé­rive avec un ap­pa­reil ob­so­lète, puis­qu’une mise à jour, no­tée 5.0, vient lui ap­por­ter bon nombre des fonc­tions lo­gi­cielles in­cor­po­rées au F8n, nous y re­vien­drons plus loin dans ce test. Seules les amé­lio­ra­tions hard­ware ap­por­tées à ce der­nier n’y fi­gu­re­ront ja­mais.

Sor­ti du car­ton, le F8n im­pres­sionne d’en­trée par les faibles di­men­sions du boî­tier (178,2 x 140,3 x 54,3 mm) et son poids, juste 1 kg. Son al­lure de mi­ni-rack est ac­cen­tuée par les deux poi­gnées de face avant, qui font éga­le­ment of­fice de pro­tec­tion des com­mandes et de l’af­fi­cheur cou­leurs de 6 cm de dia­go­nale pour une ré­so­lu­tion de 640 x 480. Outre le F8n lui-même, Zoom four­nit la doc au for­mat pa­pier, un fait de plus en plus rare, et un bloc sec­teur, des­ti­né à l’ali­men­ter à la mai­son. Pour la route, un em­pla­ce­ment sous le boî­tier per­met de lo­ger huit piles AA al­ca­lines ou huit bat­te­ries (fi­gure 1). Zoom pro­pose une troi­sième op­tion, la pos­si­bi­li­té de bran­cher sur la face la­té­rale gauche une ali­men­ta­tion à cou­rant conti­nu ex­terne (une bat­te­rie au­to­nome) via un connec­teur Hi­rose et une ten­sion com­prise entre 9 et 18 V, ce qui au­to­rise une marge sup­plé­men­taire par rap­port au F8 (9 – 16 V). No­tez que cette prise Hi­rose peut éga­le­ment ser­vir à la connexion d’une ca­mé­ra com­pa­tible.

Tou­jours au-des­sous, il convient de si­gna­ler la pré­sence d’un pas de vis au for­mat pho­to pour la fixa­tion sur pied ou sur un sup­port ca­mé­ra. À ce su­jet, l’adap­ta­teur pour ce type de mon­tage pré­cé­dem­ment four­ni avec le F8 ne l’est plus avec le F8n. Même chose pour les cor­dons TA3 vers XLR des sor­ties au­dio, dé­sor­mais li­vrés en tant qu’op­tions. La rai­son in­vo­quée étant qu’ils n’étaient que peu uti­li­sés au­pa­ra­vant avec le F8, donc…

Les en­trées/sor­ties

Zoom a op­ti­mi­sé l’es­pace des faces la­té­rales pour y lo­ger la connec­tique d’en­trées/sor­ties au­dio. À gauche, le connec­teur Hi­rose évo­qué plus haut, à ses cô­tés l’em­base mi­ni-USB pour la connexion à un or­di­na­teur, puis les deux lo­ge­ments pour cartes SD (fi­gure 2). Le F8n s’ac­com­mode d’à peu près tous les for­mats de cartes SD, dont les SDXC ca­pables d’hé­ber­ger jus­qu’à 512 Go de don­nées. L’en­re­gis­treur tra­vaille sur les deux cartes si­mul­ta­né­ment, en pa­ral­lèle avec deux ni­veaux de prise dif­fé­rents au be­soin, his­toire de pa­rer au pire si des crêtes ne peuvent être évi­tées sur l’en­re­gis­tre­ment pri­maire.

Les en­trées sont pro­po­sées sur prises com­bo. Avec le F8n, l’uti­li­sa­teur dé­cide par voie lo­gi­cielle de leur type, mi­cro, ligne ou USB, l’une des nou­velles fonc­tions de l’en­re­gis­treur. En re­vanche, si le ma­nuel montre com­ment en­re­gis­trer un live, ce­la ne peut se faire que via des mi­cros ou des si­gnaux de ni­veau ligne, les en­trées ne pou­vant être com­mu­tées en HiZ pour la prise di­recte d’un ins­tru­ment. Peut-être Zoom au­rai­til pu pré­voir une ou deux en­trées dé­diées ins­tru­ment, même si l’on com­prend bien que telle n’est pas sa vo­ca­tion !

Sur la face op­po­sée, on trouve les quatre autres com­bos fi­gu-

Le F8n est aus­si une carte son USB 8 In / 4 Out 24 bits / 96 kHz. Cu­base LE et Wa­veLab LE sont li­vrés en stan­dard, de quoi dé­bu­ter sé­rieu­se­ment l’en­re­gis­tre­ment et l’édi­tion mul­ti­pistes.

rant les quatre en­trées com­plé­men­taires, à blo­cage comme les quatre pre­mières et les sor­ties ( fi­gure 3). Une paire de con­nec­teurs TA3 four­nit une sor­tie sté­réo sy­mé­trique nom­mée Main 1 et 2 pour le rac­cor­de­ment à un mixeur ex­terne ou tout sys­tème d’am­pli­fi­ca­tion. Leur gain est swit­chable entre -10 dBV et +4 dBu, la sor­tie ni­veau pro. Une paire de sor­ties asy­mé­triques est éga­le­ment dis­po­nible sur mi­ni-jack sté­réo (Sub Out 1/2), à uti­li­ser se­lon son gré ou pour bran­cher di­rec­te­ment sur une ca­mé­ra, le ni­veau s’ajus­tant cette fois entre -40 et - 10 dBV. Une prise casque, en jack 3,5 sté­réo, dis­pose d’un Di­gi­tal Boost ré­glage de 0 à +24 dB. L’idée est ici d’of­frir de la clar­té et de la pré­ci­sion sur le son écou­té. La courbe de vo­lume se règle se­lon trois modes, li­néaire, A et S Curve, et la sen­sa­tion de ré­ponse que sou­haite l’uti­li­sa­teur lors de son ac­tion sur le po­ten­tio­mètre dé­dié en face avant. Les op­tions liées au casque per­mettent d’ajus­ter le rou­ting d’écoute se­lon la mé­mo­ri­sa­tion de dix ré­glages. Cha­cune des huit pistes est écou­table Pre ou Post- Fa­der, rou­table vers la ou les sor­ties de son choix, en­voyées comme mix mo­no, etc.

Un tour par la face ar­rière montre l’em­base pour le bloc sec­teur et les deux BNC des­ti­nées à l’en­trée/sor­tie d’un si­gnal de ti­me­code ul­tra pré­cis (fi­gure 4). En­fin, constante dé­sor­mais chez Zoom, la pré­sence d’un connec­teur dix broches pro­prié­taire pour l’ac­cueil de l’un des nom­breux mi­cros op­tion­nels du construc­teur. Un cor­don ral­longe, op­tion­nel en­core, per­met le po­si­tion­ne­ment de l’un d’eux, avec une pen­sée par­ti­cu­lière pour le Mid/Side mai­son comme le MSH-6 tes­té avec le F1 dans KR n°338. Bien en­ten­du, toutes les op­tions lo­gi­cielles pour sa ges­tion sont pré­vues en cas de bran­che­ment !

À l’usage

Dès le pre­mier al­lu­mage, le F8n de­mande à ré­gler la date et l’heure. Cette fonc­tion est im­por­tante puis­qu’elle dé­ter­mine les ho­raires d’en­re­gis­tre­ment des fi­chiers qui vont être tag­gés au fur et à me­sure de leur créa­tion et aus­si pour le comp­tage du ti­me­code, dé­fi­lant à l’écran dès va­li­da­tion des va­leurs. Ce ré­glage per­met éga­le­ment de prendre en main la ges­tion des di­verses pages d’édi­tion.

Un en­co­deur cli­quable, pla­cé juste à la droite de l’écran, sert à dé­fi­ler au sein des op­tions af­fi­chées et à va­li­der son choix en pous­sant. Le bou­ton Me­nu donne ac­cès aux op­tions et au re­tour au me­nu pré­cé­dent, une fois les ré­glages ef­fec­tués. Lorsque cette rou­tine est as­si­mi­lée, l’uti­li­sa­teur a com­pris la phi­lo­so­phie de ré­glage. La lo­gique est res­pec­tée, rien de bien com­pli­qué, si ce n’est à se sou­ve­nir des em­pla­ce­ments de cer­taines com­mandes, pour pou­voir les an­nu­ler ou les mo­di­fier, le cas échéant. Il est pos­sible d’ac­cé­der aux op­tions d’une en­trée en ap­puyant sur le bou­ton PFL de celle-ci : source, trim, ali­men­ta­tion fan­tôme, filtre passe-haut, li­mi­teur, po­si­tion du fa­der, pan, in­ver­seur de phase, ni­veau Side, dé­lai sur l’en­trée, cou­plage sté­réo, mode PFL/So­lo, etc.

Par­mi les fonc­tions re­mar­quables in­cor­po­rées au F8n et pré­sentes éga­le­ment sur le F8 avec la màj 5.0, le li­mi­teur pré­dic­tif d’abord. Un de­lay de 1 ms est in­tro­duit entre le son en­trant et son en­re­gis­tre­ment, de­lay qui per­met d’an­ti­ci­per une crête sou­daine et de jouer son rôle de li­mi­teur. Il s’en­clenche en mode Ad­van­ced sur une, plu­sieurs ou toutes les pistes en en­re­gis­tre­ment. Ce­pen­dant, en mode nor­mal, le pre­neur de son peut en­clen­cher un li­mi­teur clas­sique avec les ré­glages ha­bi­tuels. La fonc­tion Au­to­mix at­té­nue au­to­ma­ti­que­ment les en­trées mi­cro non ac­ti­vées lors d’une prise de son à plu­sieurs mi­cros (in­ter­view, par exemple). Les risques d’ac­cro­chage, les bruits de fond, les pro­blèmes de dé­pha­sage sont alors ré­duits si­gni­fi­ca­ti­ve­ment.

Et en­core…

Le F8n est aus­si une carte son USB 8 In / 4 Out 24 bits / 96 kHz. Cu­base LE et Wa­veLab LE sont li­vrés en stan­dard, de quoi dé­bu­ter sé­rieu­se­ment l’en­re­gis­tre­ment et l’édi­tion mul­ti­pistes. Pas de pi­lote à uti­li­ser sous macOS et iOS (kit ap­pa­reil pho­to né­ces­saire), un dri­ver à té­lé­char­ger sous Win­dows. Gros point fort, la pos­si­bi­li­té de pi­lo­ter les ré­glages de mix et d’en­re­gis­tre­ment à dis­tance via l’app gra­tuite Zoom F8 Control et Blue­tooth (fi­gure 5). Le confort sur le ter­rain est réel­le­ment amé­lio­ré pour peu que l’on dis­pose d’un iPad/iP­hone com­pa­tible. Là en­core, un dri­ver gra­tuit à im­por­ter dans le F8n via SD Card suf­fit à ac­ti­ver l’op­tion sur l’en­re­gis­treur. Le F8n offre des fonc­tions pro, pour les pros, bien en­ten­du, et pour tous les pas­sion­nés de prise de son et autres sound de­si­gners !

1 Le logement pour les bat­te­ries/piles sous le F8n.

L’app Zoom F8 Control. 5

3 La face la­té­rale droite.

2 La face la­té­rale gauche.

4 La face ar­rière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.