Or­ga­no­lo­gie :

Keyboards Recording - - SOMMAIRE - par Mi­chelle Da­vène

Les li­tho­phones

Vieux comme les pierres, peut-être sont-ils les plus an­ciens té­moi­gnages so­nores de l’hu­ma­ni­té ? En ef­fet, si les li­tho­phones nous ren­voient bien loin dans le temps, ils n’en sont pas moins mis à l’hon­neur de nos jours à tra­vers des créa­tions mu­si­cales contem­po­raines fort ori­gi­nales.

Même s’il est dif­fi­cile, en pré­sence d’un beau caillou ca­pable d’émettre un son, de faire la part des choses entre sa fonc­tion d’ou­til ou d’émet­teur so­nore, la fi­lia­tion chro­no­lo­gique des ob­jets so­nores en pierre tente de nous convaincre du fait que si l’idée a évo­lué pour de­ve­nir dé­fi­ni­ti­ve­ment un ins­tru­ment de musique à part en­tière et si elle s’est per­fec­tion­née avec le temps, c’est donc que l’ex­pé­rience ini­tiale vi­sait… l’ex­pres­sion mu­si­cale ! On peut sup­po­ser, au point de dé­part, qu’avant de pré­tendre fa­bri­quer un ob­jet so­nore en pierre, l’ex­ploi­ta­tion de l’exis­tant comme les sta­lac­tites et sta­lag­mites des grottes ait pu contri­buer à cer­taines ex­pé­riences so­nores de la part de nos an­cêtres.

Au stade de l’ob­jet dé­li­bé­ré­ment fa­çon­né, Erik Gon­thier, maître de con­fé­rence au dé­par­te­ment Pré­his­toire du Mu­sée de l’Homme de Pa­ris, a iden­ti­fié 37 li­tho­phones al­lant de 80 cm à 1 m ap­par­te­nant à une pé­riode com­prise entre 2500 et 8000 ans avant J-C. Par­mi cette belle col­lec­tion, 22 ont été uti­li­sés par des per­cus­sion­nistes de l’Or­chestre Na­tio­nal de France dans le cadre d’un concert don­né le 22 mai 2014 au Jar­din des Plantes à Pa­ris.

On re­trouve l’ex­ploi­ta­tion de la pierre so­nore dans de nom­breuses cul­tures : l’Asie est un exemple évident. La Chine, le Viêt-Nam, la Co­rée sont fort riches d’ins­tru­ments ap­par­te­nant à cette clas­si­fi­ca­tion. Les élé­ments so­nores peuvent être droits ou cou­dés, po­sés au sol ou sus­pen­dus à des por­tiques. On re­trouve aus­si des li­tho­phones en Inde et en Ethio­pie.

Le Moyen-Âge a éga­le­ment fait dis­crè­te­ment usage de la pierre so­nore, comme en té­moignent ces rangs de co­lon­nettes so­nores, ac­cro­chées à l’ex­té­rieur de la ca­thé­drale de Laon.

Le monde des per­cus­sion­nistes contem­po­rains n’a pas pu se pri­ver d’ex­plo­rer les ri­chesses so­nores de la pierre. Dé­jà dès 1848, Au­guste Vic­tor Mus­ter ré­in­vente le ca­rillon li­tho­phone. Carl Orff se ser­vi­ra éga­le­ment ponc­tuel­le­ment de cette ty­po­lo­gie d’ins­tru­ments.

En 2015, Fa­brice Bo­ny uti­lise le li­tho­phone en col­la­bo­ra­tion avec le com­po­si­teur Re­naud Bar­bier pour la réa­li­sa­tion de la bande-son du do­cu­men­taire d’Arte Quand­ho­mo sa­piens fai­sait son ci­né­ma. En 2016, son al­bum Li­tho­pho­nie se­ra uni­que­ment consa­cré à cet ins­tru­ment.

L’ar­tiste Nguyên Thê Viên est re­mon­té aux sources des tech­niques an­ces­trales de fa­bri­ca­tion des ins­tru­ments de pierre. Une connais­sance his­to­rique des ou­tils et des sa­voir-faire lui a per­mis de re­pro­duire des ins­tru­ments fi­dèles à la tra­di­tion et ain­si de mieux com­prendre les pro­ces­sus de res­tau­ra­tion adap­tés aux ins­tru­ments an­ciens. La boucle entre le pré­sent et le pas­sé est ain­si bou­clée !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.