Les conseils pour évi­ter une dé­con­ve­nue sur un trail

L’épreuve pro­pose des par­cours se­més d’em­bûches, des mon­tées et des des­centes

L'Écho Républicain - - Marcher o courir -

Le trail né­ces­site une pré­pa­ra­tion par­ti­cu­lière. Il n’y a pas que les mon­tées et les des­centes à gé­rer. Par­fois, le trai­ler ren­contre pier­railles, sec­teurs boueux, voire des tra­ver­sées de fos­sés em­plis d’eau. Quelques conseils s’im­posent pour évi­ter une dé­con­ve­nue. Il faut bien se connaître et cou­rir à la sen­sa­tion. Les côtes. C’est ce que les trai­lers pré­parent le plus, et c’est le plus fa­cile. Ré­pé­ter des mon­tées sur che­mins, routes ou es­ca­liers est à la por­tée de cha­cun. Il est tou­te­fois utile d’ef­fec­tuer cette séance sur des che­mins com­por­tant pierres et ra­cines pour obli­ger le re­gard à re­pé­rer la pose du pied. Des­cente. Cet as­pect est sou­vent né­gli­gé, car on pense qu’il suf­fit de se lais­ser al­ler dans la pente. En fait, il faut pou­voir contrô­ler son al­lure et ne pas être em­por­té sur un ter­rain trop com­pli­qué qui pour­rait se ter­mi­ner par une chute. Ne pas trop se re­te­nir non plus, car on fra­gi­lise des chaînes mus­cu­laires non ha­bi­tuées à cet ef­fort.

Exer­cices bé­né­fiques pour la route

Ter­rains va­riés. Le propre du trail, c’est la va­rié­té des ter­rains et donc le be­soin d’une pré­pa­ra­tion phy­sique spé­ci­fique. Les ter­rains in­stables, la né­ces­si­té de saut sur ro­chers ou pour fran­chir des obs­tacles obligent à dis­po­ser de che­villes so­lides et de bonnes cuisses. Plat. Ce­la ne veut pas for­cé­ment dire rou­lant, et par­fois en mo­no­trace, en dé­vers, en sous­bois avec branches, pierres, buis­sons. La fou­lée doit res­ter aé­rienne pour s’af­fran­chir des obs­tacles sans coût éner­gé­tique trop im­por­tant. Exer­cices. Voi­ci les exer­cices à réa­li­ser : gai­nage pour un bas­sin stable, ren­for­ce­ment mus­cu­laire des cuisses par la po­si­tion de la chaise contre un mur, pro­prio­cep­tion amé­lio­rée par de l’équi­libre sur une jambe (yeux ou­verts, puis ge­noux flé­chis, en­fin yeux fer­més), de même pointes de pied sur un nez de marche en re­mon­tant les ta­lons. Un peu de corde à sau­ter pour amé­lio­rer la sou­plesse. Et bien sûr du frac­tion­né en côte. Tous ces exer­cices se­ront aus­si bé­né­fiques pour la route.

DES­CENTE. La pente en mo­no­trace né­ces­site de res­ter très vi­gi­lant sur l’al­lure et la pose du pied.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.