Les ate­liers Lo­rin s’en­volent au Viet­nam

L'Écho Républicain - - Chartres -

Les vi­traux des ate­liers Lo­rin illu­minent tous les conti­nents ou presque. Les maîtres-ver­riers ont été sol­li­ci­tés pour étu­dier la res­tau­ra­tion de ceux de Notre-Dame-de-Saï­gon.

de l’en­tre­prise pour re­trou­ver l’his­to­rique de ce chan­tier : « Cons­truite à la fin des an­nées 1870, la ca­thé­drale de Saï­gon compte en­vi­ron 180 fenêtres. Un tiers seule­ment des vi­traux réa­li­sés par Ni­co­las Lo­rin existe en­core ; le reste a été dé­truit dans les an­nées 60, pen­dant la guerre du Viet­nam, ou rem­pla­cé dans les an­nées 50. » En par­tant du grand ré­per­toire gé­né­ral qui re­cense, grâce à un code, tous les chan­tiers des ate­liers Lo­rin, de­puis leur créa­tion en 1863, Élo­die Val­ly a consul­té les car­nets de com­mandes de l’époque, mais aus­si les pe­tits ca­le­pins, où le chef de chan­tier consi­gnait soi­gneu­se­ment toutes les étapes. De­puis la fa­bri­ca­tion des vi­traux jus­qu’à leur ex­pé­di­tion et leur pose, en pas­sant par les vi­sites ef­fec­tuées par les com­man­di­taires.

6.000 ré­fé­rences

« C’est comme ça que j’ai pu re­cons­ti­tuer le plan de la ca­thé­drale de Saï­gon, qui n’existe plus. Toutes les baies hautes ont dis­pa­ru, sauf deux fenêtres. Il reste juste une cha­pelle avec trois pan­neaux com­plets. » Les tra­vaux de la ca­thé­drale ont com­men­cé en 1877 et se sont ter­mi­nés en 1880. Les car­tons d’ori­gine des vi­traux sont tou­jours dans les archives des ate­liers Lo­rin. Élo­die Val­ly en a re­trou­vé quelques­uns : « Si be­soin, on pour­ra ré­cu­pé­rer les autres. Ce­la de­mande juste un peu de temps puisque le fonds n’est pas in­ven­to­rié. Il y a quand même 6.000 ré­fé­rences de chan­tiers qui y sont conser­vées. » Le voyage à Ho­Chi­Minh­Ville per­met­tra de pré­ci­ser le pro­jet de l’ar­che­vê­ché, qui sou­haite des oeuvres « un peu plus mo­dernes ». Il fau­dra néan­moins que ça reste co­hé­rent avec l’en­semble de l’édi­fice. « Le taux d’hu­mi­di­té est aus­si très éle­vé là­bas et il y a beau­coup de mi­cro­or­ga­nismes et d’algues que nous ne connais­sons pas du tout et qui co­lo­nisent les vi­traux. Il va fal­loir le prendre en compte pour la res­tau­ra­tion des oeuvres d’ori­gine. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.