Le pe­tit LOU face à l’ogre Tou­lon

L'Écho Républicain - - Sports -

Le dé­fi est im­mense : amoin­dri par les ab­sences, l’am­bi­tieux Lyon se dé­place, pour la pre­mière ren­contre de phase fi­nale de son his­toire, ce soir en barrages (21 h) sur la pe­louse de Tou­lon, rom­pu aux matchs cou­pe­ret avec sa co­horte de joueurs d’ex­pé­rience.

Le RCT des Gui­ra­do, Ver­meu­len, Bas­ta­reaud, No­nu et Ash­ton n’a en ef­fet pas man­qué un ren­dez­vous de fin de sai­son de­puis 2011. En ce prin­temps­là, le LOU ve­nait de re­mon­ter par­mi l’élite. Il re­des­cen­dra illi­co à l’étage in­fé­rieur, comme en 20142015. La troi­sième ten­ta­tive de main­tien, en 2015­2016, se­ra la bonne, et sui­vie donc seule­ment deux ans plus tard de cette pre­mière qua­li­fi­ca­tion de son his­toire mo­derne (5e de la sai­son ré­gu­lière). Les in­ves­tis­se­ments réa­li­sés par l’ac­tion­naire ma­jo­ri­taire Oli­vier Gi­non, pré­sident de la so­cié­té d’évé­ne­men­tiel GL Events, ont en­fin été ré­com­pen­sés. Et son choix de mi­ser, après la deuxième des­cente en 2015, sur un tech­ni­ cien sans ex­pé­rience d’en­traî­neur en chef a payé : Pierre Mi­gno­ni, dé­bau­ché de… Tou­lon après quatre sai­sons comme ad­joint chargé des ar­rières. « C’est une belle ré­com­pense pour les joueurs pré­sents au club de­puis trois ans, qui ont connu le Pro D2. Il y a beau­coup de fier­té », sou­ligne Mi­gno­ni, qui a fait ve­nir dans le Rhône dix an­ciens Tou­lon­ nais. Par­mi eux, Fré­dé­ric Mi­cha­lak, qui pour­rait dis­pu­ter le der­nier match de sa car­rière, et De­lon Ar­mi­tage. L’ar­rière est ce­pen­dant sus­pen­du jus­qu’à la fin de la sai­son et son ex­pé­rience man­que­ra, comme les au­to­ma­tismes de la char­nière BeauxisCouilloud, bles­sée. En face, le RCT, 4e de la sai­son ré­gu­lière, se pré­sen­te­ra avec toutes ses forces vives et en phase as­cen­dante, après avoir mis un peu temps à trou­ver la bonne car­bu­ra­tion et ap­pri­voi­ser le plan de jeu de Fa­bien Gal­thié, ar­ri­vé l’été passé. Mise de cô­té la dé­faite à Pau lors de la der­nière jour­née (26­38), avec une équipe re­ma­niée, Tou­lon reste sur des per­for­mances im­pres­sion­nantes : larges vic­toires à do­mi­cile contre Cler­mont (49­0), Mont­pel­lier (32­17) et Castres (59­13), dé­faites frus­trantes sur le ter­rain du Muns­ter (19­20) et du Ra­cing 92 (13­17). L’Ir­lan­dais Sam Ben­nett (Bo­ra) s’est ad­ju­gé la 12e étape du Giro, hier, sur le cir­cuit au­to­mo­bile d’Imo­la, son deuxième suc­cès de­puis le dé­part. Le Bri­tan­nique Si­mon Yates (Mit­chel­ton) a gar­dé le maillot rose de lea­der qu’il porte de­puis jeu­di der­nier. Ben­nett, dé­jà vain­queur de la 7 étape ven­dre­di der­nier à Praia Mare, s’est dé­ga­gé dans les 400 der­niers mètres. Il a pré­cé­dé de plu­sieurs lon­gueurs le Néer­lan­dais Dan­ny Van Pop­pel et l’Ita­lien Nic­co­lo Bo­ni­fa­zio sur la large chaus­sée de l’au­to­drome Di­no­Fer­ra­ri. Le Slo­vène Ma­tej Mo­ho­ric, im­pres­sion­nant dans la des­cente de la der­nière côte, et le Co­lom­bien Car­los Be­tan­cur, tous deux par­tis dans le fi­nal, ont été re­joints à moins de 500 mètres de la ligne. L’échap­pée du jour a réuni cinq cou­reurs des trois équipes ita­liennes in­vi­tées par les or­ga­ni­sa­teurs (Frap­por­ti, Mos­ca, Zhu­pa, Maes­tri, Sen­ni). Ils ont été re­pris par le pe­lo­ton au seuil des 20 der­niers ki­lo­mètres. Le Belge Tim Wel­lens est par­ti à l’avant aus­si­tôt après sous la pluie re­dou­blant de vio­lence. Mais, son avance, li­mi­tée à une ving­taine de se­condes, a fon­du dans la côte du cir­cuit. Ben­nett, qui est âgé de 27 ans, est le troi­sième cou­reur de ce Giro à s’im­po­ser à deux re­prises, après le rou­tier­sprin­teur ita­lien Elia Vi­via­ni (dis­tan­cé dans le fi­nal de l’étape) et Si­mon Yates. Au­jourd’hui, les sprin­teurs dis­posent en­core d’une opportunité dans la 13 étape, longue de 180 ki­lo­mètres entre Fer­rare et Ner­ve­sa del­la Bat­ta­glia, à la veille de l’ar­ri­vée au Monte Zon­co­lan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.