Nou­velles ex­pul­sions à la ZAD

L'Écho Républicain - - France & Monde -

Une deuxième opé­ra­tion d’ex­pul­sion dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes (Loire-At­lan­tique) vi­sant une di­zaine de « squats », lieux de vie des za­distes, a été lan­cée hier à l’aube par les forces de l’ordre. Tôt hier ma­tin la ZAD, dont les ac­cès étaient bou­clés par les gen­darmes, s’est ré­veillée au son des tirs de gre­nades la­cry­mo­gènes et d’un hé­li­co­ptère qui sur­vo­lait la zone, tan­dis que les za­distes avaient mis le feu à plu­sieurs bar­ri­cades et dé­fen­daient leurs lieux de vie à coups de cock­tails Mo­lo­tov.

200 op­po­sants

Cette opé­ra­tion est lan­cée un peu plus d’un mois après les pre­mières éva­cua­tions sur le site, ini­tia­le­ment pré­vu pour un aé­ro­port au­quel le gou­ver­ne­ment a re­non­cé en jan­vier après des dé­cen­nies de contro­verses. Cinq squats étaient ci­blés dont « La Châ­teigne », « PuiP­lu », « la Vos­ge­rie » et « la Lande de Ro­hanne », tous à l’ouest de la D81. En­vi­ron 80 per­sonnes fai­saient face aux forces de l’ordre se­lon les gen­darmes qui es­timent à en­vi­ ron 200 le nombre d’op­po­sants ra­di­caux pré­sents sur la ZAD, sur un to­tal de 400 per­sonnes. « On a en face de nous une cen­taine de per­sonnes, les jus­qu’au­bou­tistes, les gens qui sont juste là pour le “fight” », a consi­dé­ré le gé­né­ral Ri­chard Li­zu­rey, di­rec­teur gé­né­ral de la Gen­dar­me­rie na­tio­nale. « Il y a des cen­taines de per­sonnes à s’op­po­ser aux ma­chines de des­truc­tion et à la po­lice. Tous les lieux de vie sont im­por­tants et des gens sont là pour les dé­fendre. Les dis­cus­sions avec la pré­fec­ture, c’est un en­fu­mage. Sur le ter­rain, c’est ex­pul­sions et des­truc­tions », a dé­fen­du Camille (pré­nom gé­né­rique des za­distes). À « PuiP­lu », un huis­sier de jus­tice éta­blis­sait peu avant 7 heures un in­ven­taire du lieu de vie, vi­dé de ses oc­cu­pants, ré­per­to­riant livres, ga­zi­nière ou poêle Go­din, tan­dis qu’à « La Châ­teigne » sept per­sonnes ont été ex­pul­sées, se­lon les gen­darmes. Peu après 8 heures les cinq squats vi­sés étaient sé­cu­ri­sées et les huis­siers avaient ter­mi­né leurs consta­ta­tions et pro­cé­dures d’ex­pul­sion. Un calme re­la­tif est re­ve­nu en­suite, mar­qué par quelques ac­cro­chages spo­ra­diques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.