« Les sol­dats au­raient été contents de voir notre cé­ré­mo­nie ! »

L'Écho Républicain - - Le Fait Du Jour -

Les quatre-vingt-dix élèves qui ont par­ti­ci­pé à la cé­ré­mo­nie ne sont pas prêts de l’ou­blier.

Va­len­tin, col­lé­gien : « Cette cé­ré­mo­nie est bien pour les sol­dats qui se sont bat­tus pour la France. Mon sol­dat, c’était Arnaud Des­champs. »

Tayeb, éco­lier : « Ils se sont bat­tus pour nous, c’était bien de faire quelque chose pour eux. Je suis fier de l’avoir fait. »

Maxence, col­lé­gien : « Le pas­sage le plus émou­vant pour moi est la chan­son de Craonne qui ra­conte la vie de ces sol­dats qui se sont bat­tus pour notre li­ber­té. En la chan­tant, je pense aus­si aux sol­dats qui se battent dans des guerres au­jourd’hui. »

Ambre, col­lé­gienne : « J’ai dé­cou­vert beau­coup de choses. Je n’avais ja­mais as­sis­té à une cé­ré­mo­nie comme ça. Je suis très émue quand on lit le nom des sol­dats qui sont morts. »

Mar­wa, col­lé­gienne : « Je trouve que c’est beau cette cé­ré­mo­nie. C’est bien qu’il n’y ait pas que des adultes, des per­sonnes âgées qui rendent hom­mage aux sol­dats. C’est bien que des jeunes le fassent aus­si. Je pense que les sol­dats au­raient été contents de voir notre cé­ré­mo­nie. »

Ra­fik, col­lé­gien : « C’est la mi­nute de si­lence le mo­ment le plus fort, on pense à tous ces sol­dats morts. On sait que d’autres sol­dats, loin d’ici, se battent. Ils n’ont pas le choix. On a la chance de vivre en paix. »

Vic­toire, éco­lière : « On prouve aux adultes que les jeunes peuvent être sé­rieux. Peut­être qu’ils re­pren­dront nos idées pour leurs cé­ré­mo­nies. Comme la chan­son de Craonne qui est très belle. »

Sa­fa, col­lé­gienne : « J’ai dé­cou­vert la chan­son de Craonne qui dé­crit la vie des sol­dats. Je me rends compte comme c’était dur de sur­vivre dans cette am­biance. »

Mo­ha­med, col­lé­gien : « C’est bien que l’on fasse quelque chose pour la mé­moire de ces sol­dats qui se sont bat­tus pour la li­ber­té. Pour moi, le mo­ment le plus fort est la mi­nute de si­lence ». ■

FIERS. Les élèves de CM2 et de 6e es­pèrent que les adultes s’ins­pi­re­ront de leurs idées pour leurs cé­ré­mo­nies.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.