IL­LIERS-COM­BRAY La ré­no­va­tion de la place de l’église dé­marre lun­di

L'Écho Républicain - - Dans Les Pays Vie Locale -

L’an­nonce de tra­vaux im­mi­nents, qui visent à ré­no­ver l’image du coeur de ville, re­vient sans cesse de­puis quelques se­maines dans les conver­sa­tions des d’ha­bi­tants. Le maire d’il­liersCom­bray, Ber­nard Puyen­chet, ex­plique ce pro­jet.

Pour­quoi ce pro­jet ?

■ Je crois beau­coup aux pers­pec­tives de dé­ve­lop­pe­ment d’un tou­risme lit­té­raire s’ap­puyant sur l’oeuvre de Mar­cel Proust et sur la ré­no­va­tion du mu­sée. Pour at­teindre cet ob­jec­tif, il faut cor­ri­ger l’image un peu terne d’il­liers­com­bray. Les vi­si­teurs in­ter­ro­gés trouvent le centre­ville gris et usé par près de vingt an­nées de ser­vice. Nous avons un pro­jet tou­ris­tique glo­bal au­tour de Proust. Nous avons les moyens fi­nan­ciers de cette opé­ra­tion et le temps d’en réa­li­ser les tra­vaux, pour la fin avril 2019. Je re­fuse d’être un maire qui ac­cepte la fa­ta­li­té et in­carne le re­non­ce­ment.

Sa­vez-vous que ce pro­jet ne fait pas l’una­ni­mi­té ?

Oui. Comment pour­rais­je l’igno­rer, après deux réunions de concer­ta­tion avec les com­mer­çants ? Je les ai écou­tés et j’ai pris en compte leurs re­marques. Seul un com­mer­çant a confir­mé son op­po­si­tion. De­vions­nous suivre les de­mandes d’un unique com­mer­çant in­quiet d’une pos­sible perte de chiffre d’af­faires du­rant trois mois alors qu’il se­ra un des pre­miers bé­né­fi­ciaires des tra­vaux ? Le con­seil mu­ni­ci­pal ayant va­li­dé ce pro­jet à l’una­ni­mi­té, de­vions­nous res­ter im­mo­biles de­vant la perte d’at­trac­ti­vi­té du centre­ville comme le vou­draient les nos­tal­giques d’un Il­liersCom­bray fi­gé dans le pas­sé ? De­vions­nous re­non­cer à ce pro­jet alors que nous al­lons bé­né­fi­cier d’une aide ex­cep­tion­nelle du Dé­par­te­ment dans le cadre de la po­li­tique de ré­no­va­tion des bourgs centres ? Nous n’avons pas été élus pour gé­rer l’im­mo­bi­lisme sans pré­pa­rer l’ave­nir.

Quel se­ra le coût ?

■ Cette opé­ra­tion s’élève à 416.821 € hors taxes. Les aides, elles, at­teignent 325.000 €, sans te­nir compte d’une ces­sion d’ac­tifs pour 125.000 €, en par­tie af­fec­tés à ce pro­jet. Cette opé­ra­tion n’est pas sy­no­nyme de fis­ca­li­té ou d’en­det­te­ment sup­plé­men­taires. Elle est, au contraire, un exemple de ges­tion saine, très lar­ge­ment sub­ven­tion­née et au­to­fi­nan­cée pour son solde, sur nos propres ré­serves et la ces­sion de nos ac­tifs non stra­té­giques.

Quel est le ca­len­drier des tra­vaux ?

Les ul­times né­go­cia­tions avec cer­tains ser­vices de l’état ont re­tar­dé le lan­ce­ment des tra­vaux, pré­vu ini­tiale­ ment en sep­tembre. Le chan­tier dé­bu­te­ra donc le lun­di 12 no­vembre, sur la zone si­tuée entre la voie ac­tuelle et la fa­çade de l’église. Les tra­vaux se­ront in­ter­rom­pus à par­tir de la mi­dé­cembre, du­rant un mois, pour pré­ser­ver l’ac­cès à la place du­rant les fêtes de fin d’an­née. Le chan­tier re­pren­dra le 14 jan­vier et s’achè­ve­ra mi­avril pour les zones du par­vis et de la rue LéonFer­ré. Ces tra­vaux ré­sou­dront aus­si la pro­blé­ma­ti­ que d’ac­ces­si­bi­li­té aux com­merces pour les per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite. C’est un ef­fort que la col­lec­ti­vi­té a dé­ci­dé d’as­su­mer au pro­fit des com­mer­çants et des bailleurs du centre­ville.

« Nous n’avons pas été élus pour gé­rer l’im­mo­bi­lisme sans pré­pa­rer l’ave­nir »

Vous ne re­gret­tez rien ?

Si. D’avoir dou­té de la per­ti­nence de ce pro­jet. Mais mon rôle n’est pas de m’as­su­rer d’une éven­tuelle ré­élec­tion en mars 2020. Il est de pré­pa­rer notre ville à son évo­lu­tion, à son ave­nir et de fé­dé­rer une ma­jo­ri­té de ses ha­bi­tants sur les pro­jets ini­tiés.

Se­rez-vous can­di­dat à votre suc­ces­sion aux pro­chaines mu­ni­ci­pales, en 2020 ?

C’est une ques­tion pré­ma­tu­rée. L’équipe mu­ni­ci­pale et moi­même nous em­ployons au quo­ti­dien à as­su­rer au mieux la ges­tion de la com­mune. Les élec­tions mu­ni­ci­pales ne sont pas, pour le mo­ment, au coeur de nos pré­oc­cu­pa­tions. Je dé­ci­de­rai après consul­ta­tion d’une éven­tuelle can­di­da­ture, au mieux avant l’été 2019. ■

DO­CU­MENT : MAI­RIE D’IL­LIERS-COM­BRAY

PRO­JET. Pers­pec­tive fi­nale de la place de l’église (fin avril 2019).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.