Du sport pour ou­blier l’hor­reur

L'Écho Républicain - - Dreux En 14-18 - Claire Bé­guin

C’est un pan mé­con­nu de l’his­toire de la Pre­mière Guerre mon­diale : le sport.

Pen­dant près de qua­rante ans, Mi­chel Mer­ckel, an­cien pro­fes­seur de sport au ly­cée Ro­trou de Dreux, a fait des re­cherches mi­nu­tieuses sur le sport pen­dant la guerre 14­18.

Tout ce tra­vail l’a conduit à pu­blier un ou­vrage en 2013, 14­18, le sport sort des tran­chées. Et de­puis, il en­chaîne les confé­rences et les ex­po­si­tions dans toute la France.

Il a don­né une confé­rence, mar­di soir, dans la ga­ le­rie de l’ago­ra de Ver­ nouillet. Une ex­po­si­tion de vingt­six pan­neaux, que Mi­chel Mer­ckel a réa­li­sés pour le centre spor­tif de Cha­mouille (Aisne), est éga­le­ment pré­sen­tée à Ver­nouillet, jus­qu’au ven­dre­di 16 no­vembre.

Hu­ma­ni­té

Grâce à ses nom­breuses pho­tos d’époque, on com­prend mieux comment, pe­tit à pe­tit, le sport s’est im­po­sé dans les tran­chées au­près des Poi­lus, avant de conqué­rir les Fran­çais.

« En 1870, le sport est un épi­phé­no­mène en France. Mais après la guerre contre la Prusse, le gou­ver­ne­ment de la IIIE Ré­pu­blique se rend compte que les Fran­çais manquent cruel­le­ment de condi­tion phy­sique », dé­taille Mi­chel Mer­ckel.

Pen­dant la Pre­mière Guerre mon­diale, les Poi­ lus com­mencent à faire du sport « pour s’oc­cu­per l’es­prit entre deux com­bats. C’est un an­ti­ca­fard qui pré­serve leur hu­ma­ni­té. » ■

è Pra­tique.

EX­PO­SI­TION. Mi­chel Mer­ckel s’est in­té­res­sé la Pre­mière Guerre mon­diale, à tra­vers le prisme du sport.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.