Les ly­céens dans les pas des gi­lets jaunes

L'Écho Républicain - - Le Fait Du Jour - Thier­ry De­lau­nay et Ma­lik Laï­di [email protected]­tre­france.com

Les ly­céens em­boîtent le pas des gi­lets jaunes et or­ga­nisent leur mo­bi­li­sa­tion. Chartres et Dreux voient, de­puis quelques jours, les élèves oc­cu­per le ter­rain de­vant leurs éta­blis­se­ments.

Comme les gi­lets jaunes, les ly­céens en co­lère s’or­ga­nisent en oc­cu­pant, comme hier, le bi­tume, avec des bar­be­cues im­pro­vi­sés et des sièges de for­tune.

Dans l’ag­glo­mé­ra­tion char­traine, ils ne se sont pas co­or­don­nés pour me­ner des ac­tions com­munes ponc­tuées par un tra­di­tion­nel dé­fi­lé. Cha­cun ma­ni­feste de­vant son éta­blis­se­ment.

De­vant le ly­cée Mar­ceau, à Chartres, ils ne sont qu’une di­zaine der­rière un conte­neur à pou­belles, en guise de bar­ri­cade. L’un des ly­céens ex­plique, dé­pi­té : « Nous avons pris la dé­ci­sion de nous mo­bi­li­ser, hier soir, très tar­di­ve­ment, ce qui ex­plique la très faible mo­bi­li­sa­tion. »

De­vant le ly­cée Sil­via­mon­fort, à Lui­sant, ils sont plus d’une cen­taine. Mais ils se dis­persent vers 9 h 30. C’est le ly­cée Je­han­deBeauce, à Chartres, qui mo­bi­lise le plus d’élèves sur la du­rée. Ils sont en­vi­ron cent qua­rante. Puis une qua­ran­taine à mi­di. Lou­cas, 16 ans, porte­pa­role, ré­sume : « Nous avons col­lec­té en­vi­ron 60 € pour ache­ter des sau­cisses et faire un bar­be­cue de­vant le ly­cée. C’est pa­ci­fique. Nous n’avons pas em­pê­ché les autres de ren­trer, juste au­to­ri­sé des ac­cès sym­bo­li­que­ment, toutes les deux mi­nutes. » Un dé­jeu­ner im­pro­vi­sé s’est ache­vé à 15 heures, avant la dis­per­sion des ma­ni­fes­tants.

Dreux a connu, hier, une ma­ti­née ani­mée, voire agi­tée, mais tout s’est cal­mé en dé­but d’après­mi­di. Comme la veille, plu­sieurs cen­taines d’élèves des ly­cées Ro­trou, Bran­ly, Viol­lette et Cour­tois, aux­quels se mêlent des jeunes non­sco­la­ri­sés, font la na­vette entre le ly­cée Ro­trou, en centre­ville, et le ly­cée Bran­ly, sur le pla­teau Sud. La jour­née est mar­quée par quelques feux de pou­belle, des vitres bri­sées, quelques dé­gra­da­tions sur des vé­hi­cules et quatre in­ter­pel­la­tions avec gardes à vue, dont une seule concerne un ly­céen. Les po­li­ciers se fé­li­citent d’avoir li­mi­té les dé­gâts.

Ten­sion

Was­sim Ka­mel, sous­pré­fet, est al­lé au contact. Il s’est adres­sé aux jeunes mas­sés vers le ly­cée Ro­trou, vers 8 heures, en les in­vi­tant à re­je­ter la vio­lence.

Sa­ma­ra, porte­pa­role d’un groupe d’élèves du ly­cée Ro­trou, dé­plore l’usage « ex­ces­sif » des gaz la­cry­mo­gènes et ex­plique que le mou­ve­ment re­jette la ré­forme des ly­cées, Par­cour­sup, le ser­vice na­tio­nal uni­ver­sel et qu’il tra­duit aus­si une so­li­da­ri­té avec les gi­lets jaunes, « contre les taxes et les im­pôts mal ré­par­tis ».

Ces ly­céens re­jettent les cas­seurs, avec les­quels « au­cun dia­logue n’est pos­sible ». Les forces de l’ordre ont uti­li­sé des gaz la­cry­mo­gènes pour dé­cou­ra­ger les cas­seurs qui se sont mê­lés aux ly­céens. Mal­gré la ma­ni­fes­ta­tion an­non­cée pour lun­di par les ly­céens, les res­pon­sables des ly­cées de Dreux ont dé­ci­dé de lais­ser les éta­blis­se­ments ou­verts. Peut­être aus­si pour que les quelques élèves qui vont en cours ne soient pas ten­tés par la rue. ■

PHO­TO : THIER­RY DE­LAU­NAY

BIVOUAC. Les élèves du ly­cée Je­han-de-beauce, à Chartres, ont im­pro­vi­sé un bar­ce­cue.

TRA­VAUX. Les grillages en­tou­rant le ly­cée Ro­trou, à Dreux, ont été ren­for­cés après avoir été cou­chés.

PHO­TO : M. LAIDI

CONTRÔLE. À Dreux, des po­li­ciers au­tour du ly­cée Ro­trou.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.