Elles ont de l’or au bout des doigts

Le sa­lon des loi­sirs créa­tifs s’ins­talle à Char­trex­po à par­tir de ven­dre­di jus­qu’à di­manche

L'Écho Républicain - - Chartres Vivre Sa Ville - Ma­rion Bé­rard ma­rion.be­[email protected]­tre­france.com

Pen­dant trois jours, Char­trex­po ac­cueille le sa­lon des loi­sirs créa­tifs. Un ren­dez-vous im­man­quable pour les pas­sion­nés.

Le sa­lon des loi­sirs créa­tifs ouvre ses portes ven­dre­di. Le ren­dez­vous in­con­tour­nable des « craf­teurs » d’eure­et­loir se dé­roule pen­dant trois jours, à Char­trex­po. Un évé­ne­ment que les ama­teurs de scrap­boo­king, car­ton­nage et pâtes Fi­mo ne ra­te­raient pour rien au monde.

Syl­vie Caze, jeune re­trai­tée de Mai­sons, s’oc­troie un bud­get de 100 € pour chaque sa­lon. « Des fois, je dé­pense tout, des fois j’ar­rive à en gar­der un peu. » Pas­sion­née de car­te­rie, de car­ton­nage, de bro­de­rie ou en­core de tri­cot, cette an­cienne as­sis­tante d’édu­ca­tion a tou­jours eu, mé­tier oblige, « les mains dans la pâte à mo­de­ler ou la pein­ture ».

Dans les al­lées du sa­lon des loi­sirs créa­tifs, elle vient cher­cher de l’ins­pi­ra­tion : « C’est une al­ter­na­tive à Pa­ris, on ne peut pas tout le temps y al­ler. Il y a des per­sonnes qui tra­vaillent mer­veilleu­se­ment bien. Ce­la per­met de voir la dif­fé­rence avec du ma­té­riel pro­fes­sion­nel. »

Dans les loi­sirs créa­tifs, Syl­vie aime le contact entre pas­sion­nés dans les ate­liers aux­quels elle prend part, mais aus­si lors d’évé­ne­ments comme les sa­lons : « On peut échan­ger avec les ex­po­sants et le pu­blic. » Faire de ses mains, c’est avant tout faire pour les autres : « Je fais des cartes d’an­ni­ver­saire ou de voeux per­son­na­li­sées pour mes en­fants ou des connais­sances. Par­fois, on me passe des com­mandes. Avec le bouche­ào­reille, je me suis re­trou­vée à faire trois or­ga­ni­sa­teurs de bu­reau pour Noël ! »

Le bouche­à­oreille a aus­si pro­pul­sé les créa­tions d’agnès Du­fy sur le de­vant de la scène. Alors qu’elle « bri­cole » pour elle­même ou ses proches, son ma­ri et ses amies la poussent à ou­vrir une bou­tique en ligne, Bou­tons, bo­bines, etc., en août 2010. « Je ne m’at­ten­dais pas à ce que ça marche. Mon pro­duit phare, ce sont les badges per­son­na­li­sés pour les in­fir­mières ou aides­soi­gnants. » De­puis, Agnès s’est mise à son compte, chez elle, à Bar­jou­ville, et ne tra­vaille plus qu’à la com­mande : « J’aime le contact avec les clients. Je crée ce qu’ils ont dans la tête. »

Sa tête à elle, elle la rem­plit en dé­am­bu­lant au sa­lon des loi­sirs créa­tifs de Chartres. Son uni­vers en­fan­tin et co­lo­ré se nour­rit d’al­bums jeu­nesse et d’in­fluences ex­té­rieures, gla­nées dans les al­lées du sa­lon : « J’y vais chaque an­née pour me four­nir et trou­ver des idées. J’achète beau­coup de tis­sus et des choses dont je n’ai ab­so­lu­ment pas be­soin, mais aux­quelles je trou­ve­rai bien une uti­li­té. » ■

« C’est une al­ter­na­tive à Pa­ris, on ne peut pas tout le temps y al­ler »

BRICOLEUSES. Syl­vie Caze (à gauche) et Agnès Du­fy (à droite) ne ra­te­raient pour rien au monde le sa­lon des loi­sirs créa­tifs de Chartres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.