Ce sont les agents re­cen­seurs re­cru­tés par la mu­ni­ci­pa­li­té

L'Écho Républicain - - Pays Chartrain Vie Locale -

Le re­cen­se­ment de la po­pu­la­tion se dé­roule du 17 jan­vier au 23 fé­vrier. Les ob­jec­tifs res­tent iden­tiques : dé­ter­mi­ner la po­pu­la­tion lé­gale de la France et de ses cir­cons­crip­tions ad­mi­nis­tra­tives, dé­crire les ca­rac­té­ris­tiques de la po­pu­la­tion et ses condi­tions de lo­ge­ment.

Deux agents re­cen­seurs ont été re­cru­tés par la mai­rie : Do­mi­nique Ed­mond, bien connu des Main­vil­lois en tant qu’an­cien ad­joint au maire et Alain Hous­sier.

Mainvilliers fai­sant par­tie des villes de 10.000 ha­bi­tants et plus, un échan­tillon d’adresses cor­res­pon­dant à 8 % des lo­ge­ments est re­cen­sé chaque an­née. Les per­sonnes concer­nées ont re­çu, dé­but jan­vier, un cour­rier du maire, Jean­jacques Châ­tel. Il pré­cise : « Tout le monde n’étant pas in­ter­ro­gé la même an­née, il se peut qu’un ha­bi­tant ou une fa­mille soient re­cen­sés cette an­née et que des proches ou des voi­sins ne le soient pas. Les agents re­cen­seurs se­ront iden­ti­fiables par leur carte of­fi­cielle. La par­ti­ci­pa­tion est es­sen­tielle et obli­ga­toire ». Près de 40 % des Main­vil­lois re­cen­sés l’ont fait par In­ter­net l’an pas­sé.

Toutes les ré­ponses sont ab­so­lu­ment confi­den­tielles et ne peuvent don­ner lieu à au­cun contrôle ad­mi­nis­tra­tif et fis­cal.

En 2019, la com­mune re­çoit une do­ta­tion for­fai­taire de 2.124 € pour pré­pa­rer et réa­li­ser l’en­quête. ■

AGENTS. Do­mi­nique Ed­mond et Alain Hous­sier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.