La ten­sion chez les gi­lets jaunes fait tache d’huile

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - La Une - JEAN-LOUIS MA­CÉ

Des vio­lences ont ter­ni le mou­ve­ment des gi­lets jaunes, sa­me­di. En écho aux dé­gra­da­tions qui ont mar­qué la ca­pi­tale, des ma­ni­fes­ta­tions de lycéens ont dé­ra­pé lun­di, à Mon­tar­gis comme ailleurs en France. Des com­merces du centre­ville ont été pris pour cible. La po­lice a été mo­bi­li­sée.

Faisant écho au mou­ve­ment des gi­lets jaunes, l’en­trée du centre des im­pôts de Mon­tar­gis a été mu­rée dans la nuit de mer­cre­di à jeu­di der­nier. Onze per­sonnes ont été in­ter­pel­lées et pla­cées en garde à vue.

◗ Du­rant toute la se­maine der­nière, de nom­breuses per­sonnes, entreprises et com­mer­çants de l’ag­glo­mé­ra­tion, ex­cé­dés par les blo­cages des en­trées sud et nord de Mon­tar­gis avaient in­ter­pel­lé les gi­lets jaunes en leur in­di­quant qu’en exer­çant leur ac­tion sur l’éco­no­mie lo­cale, ces der­niers se trom­paient de cible.

Ma­ni­fes­te­ment, cer­tains d’entre eux les ont pris au mot, et mer­cre­di der­nier, en pleine nuit, une ac­tion a été me­née à l’en­contre du centre des im­pôts de Mon­tar­gis, rue des Dé­por­tés.

Pla­cés en garde à vue

Une di­zaine de per­sonnes se sont pré­sen­tées devant l’en­trée de l’im­meuble et ont com­men­cé à en mu­rer l’en­trée à l’aide de par­paings. Ap­pe­lées, les forces de l’ordre se sont im­mé­dia­te­ment ren­dues sur les lieux pour in­ter­rompre l’ac­tion en­tre­prise par un groupe dé­ter­mi­né à faire le « coup de poing ».

Vers une heure du ma­tin, une ving­taine de po­li­ciers ont été dé­ployés afin de mettre un terme à l’opé­ra­tion. Onze per­sonnes ont été in­ter­pel­lées sur les lieux et im­mé­dia­te­ment pla­cées en garde à vue.

Se­lon une source po­li­cière, il s’agis­sait bien de gi­ lets jaunes, ré­pon­dant ain­si aux nom­breux ap­pels lan­cés du­rant toute la se­maine sur les ré­seaux so­ciaux, afin de mul­ti­plier les ac­tions contre l’État.

Du cô­té de la jus­tice, on se vou­lait moins af­fir­ma­tif. L’in­for­ma­tion « de­mande à être confir­mée », a nuan­çait jeu­di der­nier le pro­cu­reur de la Ré­pu­blique de Mon­tar­gis, Loïc Abrial. « Cer­taines des per­sonnes in­ter­pel­lées étaient ca­gou­lées et vê­tues de sombre. Le mode opé­ra­toire n’est pas fa­mi­lier des gi­lets jaunes ».

Le centre des im­pôts est res­té fer­mé toute la jour­née de jeu­di. Sur place, une en­tre­prise spé­cia­li­sée, ap­puyée par des agents des ser­vices tech­niques de la Ville de Mon­tar­gis, dé­ga­geait l’en­trée du centre.

Se­lon un re­pré­sen­tant du syndicat So­li­daires, agent des im­pôts à Mon­tar­gis, des contri­buables ex­cé­dés au­raient dé­mon­té une par­tie du mur en dé­cou­vrant les portes closes.

(PHO­TO : JEAN-BAP­TISTE DOS RA­MOS)

L’en­trée du centre des fi­nances pu­bliques mu­rée par les Gi­lets jaunes.

La base du mur était scel­lée au sol.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.