Une vraie dé­mons­tra­tion de boo­gie-woo­gie

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Spectacles / Loisirs - M.L.

◗ Le der­nier concert du Hot­Club du Gâ­ti­nais au Ti­vo­li avait été concoc­té par l’ex­cellent Si­mon Boyer, un bat­teur dont le cou­vert est mis (pe­tite as­ser­tion prous­tienne) ré­gu­liè­re­ment dans la pro­gram­ma­tion gâ­ti­naise, et qui avait in­vi­té le chan­teur et or­ga­niste ­ par ailleurs mul­ti­ins­tru­men­tiste ­ Don Wa­shing­ton, de pas­sage à Pa­ris. Pour com­plé­ter la for­ma­tion, le gui­ta­riste Stan Nou­bar Pa­cha s’était joint pour un trio per­for­mant.

Un jeu puis­sant et ro­buste, ef­fi­cace

Don Wa­shing­ton en­seigne le chant et la mu­sique dans l’état de New York et se pro­duit dans le monde en­tier dans un ré­per­toire de boo­gie­woo­gie, il est ex­cellent chan­teur. Quant à Stan Nou­bar Pa­cha, il passe pour l’un des meilleurs gui­ta­ristes fran­çais de blues.

Le blues et le boo­gie ont été à l’hon­neur pen­dant deux heures d’un spec­tacle un peu… mus­clé. Le concert a dé­bu­té et s’est main­te­nu dans l’exer­cice d’un jeu puis­sant et ro­ buste, ef­fi­cace, sans failles et sans écarts. Pas le temps de rê­ver, à peine le temps de plai­san­ter un peu, Si­mon Boyer en­voie ses ba­guettes en l’air, joue avec des ba­guettes fluo, Stan Nou­bar Pa­cha change une corde en trente se­condes et re­prend. Chi­rur­gi­cal.

Pas le temps de souf­fler. Mais ma­gis­tral quand même. Hom­mage. Pro­chain concert : Uros Pe­ric pour un « Tri­bute to Ray Charles » les 14 et 15 décembre.

Le mul­ti-ins­tru­men­tiste Don Wa­shing­ton.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.