La sé­cu­ri­té des pa­tients, une prio­ri­té

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Amilly -

La se­maine der­nière se te­nait au CHAM une cam­pagne d’in­for­ma­tion sur la sé­cu­ri­té des pa­tients. Cette opé­ra­tion avait pour ob­jec­tif de sen­si­bi­li­ser l’en­semble des pu­blics sur les en­jeux de la sé­cu­ri­té des soins et de fa­vo­ri­ser un dia­logue entre pa­tient et pro­fes­sion­nels de san­té.

Cette an­née, le pro­jec­teur a été mis sur la prise en charge mé­di­ca­men­teuse, la sé­cu­ri­sa­tion et la qua­li­té.

Tous les jours, des phar­ma­ciens te­naient des per­ma­nences dans le hall pour ren­sei­gner sur la conci­lia­tion des trai­te­ments. Cette conci­lia­tion a pour but de sé­cu­ri­ser la prise en charge du pa­tient lors de son par­cours de soins. Il s’agit d’une dé­marche de pré­ven­tion et d’in­ter­cep­tion des er­reurs mé­di­ca­men­teuses.

Au CHAM, ce sont 20 per­sonnes ­ phar­ma­ciens et pré­pa­ra­teurs ­ qui gèrent les mé­di­ca­ments. Plu­sieurs fois par se­maine, des doc­teurs en phar­ma­cie vont dans les dif­fé­rents ser­vices de l’hô­pi­tal, à la ren­contre des pra­ti­ciens pour amé­lio­rer le sui­vi des pa­tients.

Cette se­maine était aus­si l’oc­ca­sion d’in­for­mer le pu­blic sur le mé­di­ca­ment « bio­si­mi­laire » qui, comme son nom l’in­dique, est si­mi­laire à un mé­di­ca­ment bio­lo­gique (sub­stance qui est pro­duite à par­tir d’une cel­lule ou d’un or­ga­nisme vi­vant ou dé­ri­vée de ceux­ci) de ré­fé­rence qui a dé­jà été au­to­ri­sé en Eu­rope.

Le prin­cipe de bio­si­mi­la­ri­té s’ap­plique à tout mé­di­ca­ment bio­lo­gique dont le bre­vet est tom­bé dans le do­maine pu­blic. 14 mé­di­ca­ments bio­si­mi­laires, re­pré­sen­tant 4 sub­stances ac­tives dif­fé­rentes, sont au­to­ri­sés au­jourd’hui en Eu­rope.

Conci­lia­tion des trai­te­ments mé­di­ca­men­teux

Un doc­teur en phar­ma­cie vient en aide au pu­blic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.