Quel ave­nir pour le ca­nal d’Or­léans ?

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - En Gâtinais - JEAN-LOUIS MACÉ

Le Con­seil dé­par­te­men­tal vient de ra­che­ter pour 500.000 € l’em­prise du ca­nal d’Or­léans. Une pers­pec­tive de dé­ve­lop­pe­ment im­por­tante pour le tou­risme.

Quel ave­nir pour le ca­nal d’Or­léans ? C’est la ques­tion que l’on peut se po­ser après le ra­chat en oc­tobre der­nier par le Dé­par­te­ment du Loiret de l’em­prise de la voie flu­viale si­tuée exac­te­ment entre les Ter­rasses de Loire, en sor­tie d’Or­léans, et Cor­quille­roy, au ni­veau de l’écluse de la Fo­lie.

Ra­che­tée 500.000 € à l’État (contre 3,1 mil­lions d’eu­ros pro­po­sés en 2005), cette por­tion, à la­quelle il fau­dra ra­jou­ter le seg­ment d’un ki­lo­mètre com­pris entre Bûges et l’écluse de la Fo­lie, pour­rait faire l’ob­jet de nom­breux pro­jets de dé­ve­lop­pe­ment.

Une vé­lo­route le long du ca­nal

In­ter­ro­gé ré­cem­ment sur le su­jet, Marc Gau­det, le pré­sident du Dé­par­te­ment, se di­sait fa­vo­rable au dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique de la voie d’eau, et à son cu­rage. Mais à quel prix et pour quelle uti­li­sa­ tion flu­viale ? Ces ques­tions de­meurent en­core en sus­pens.

La créa­tion d’une vé­lo­route re­liant à terme Or­léans à Mon­tar­gis, le long du ca­nal, pour­rait quant à elle abou­tir beau­coup plus ra­pi­de­ment. « Il y a une vé­ri­table pers­pec­tive de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique et tou­ris­tique au­tour de cette vé­lo­route », re­con­nais­sait ain­si Marc Gau­det. « On est ca­pable de dé­ve­lop­per un pro­duit tou­ris­tique in­té­res­sant qui per­met­tra de pro­mou­voir le tri­angle d’eau qui couvre une grande par­tie du dé­par­te­ment. Il fau­dra rap­pro­cher des boucles tou­ris­tiques au­tour de cet iti­né­raire. On a été ac­teur de pre­mier plan de la Loire à vé­lo. Au­jourd’hui, nous al­lons prendre la main sur le tra­jet flu­vial Or­léans­Mon­tar­gis et sur l’em­prise fon­cière du ca­nal. À tra­vers la marque Ca­nal d’Or­léans­Mon­tar­gis, nous al­lons pou­voir réa­li­ser d’im­por­tants amé­na­ge­ments. Ce se­ra un chal­lenge à re­le­ver. »

In­ter­ro­gé sur le su­jet, Ch­ris­tian Bou­rillon, conseiller dé­par­te­men­tal, es­père de pre­miers amé­na­ge­ments d’ici à 2020/2021.

De pre­miers amé­na­ge­ments à l’ho­ri­zon 2020/2021

« Ce se­rait un plus in­dé­niable pour le tou­risme. Notre sou­hait est d’ailleurs d’amé­na­ger un che­min pié­ton­nier qui re­lie­rait le ca­nal d’Or­léans au bourg de Che­vil­lon. On pour­rait ain­si en­vi­sa­ger que les tou­ristes puissent faire une halte dans notre vil­lage », pré­cise le maire de Che­vil­lon­sur­Huillard.

Res­te­ra tou­te­fois au Con­seil dé­par­te­men­tal à ra­che­ter le der­nier ki­lo­mètre re­liant le ca­nal au site des Trois ca­naux et ain­si conso­li­der le pôle flu­vial bap­ti­sé « Tri­angle d’eau », consti­tué par ce ca­nal qui va d’Or­léans à Mon­tar­gis, le ca­nal de Briare et la Loire qui va de Briare à Or­léans.

Une pers­pec­tive al­lé­chante pour tous les amou­reux de na­ture et pour les nom­breux cy­clistes qui fré­quentent dé­jà le cir­cuit de La Loire à vé­lo.

Une vé­lo­route pour­rait être amé­na­gée le long du che­min de ha­lage du ca­nal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.