Guy Brouillard

L'Éclaireur du Gâtinais (Loiret) - - Montargis -

Mon­tar­gis a per­du l’un de ses der­niers té­moins de la Se­conde Guerre mon­diale vé­cue de l’autre cô­té du Rhin.

Guy Brouillard est dé­cé­dé lun­di de la se­maine der­nière, au seuil de l’an­née 2019. Il au­rait eu 97 ans le 22 mars.

Ce Mon­tar­gois avait été em­me­né de force en Al­le­magne en 1943 au titre du STO (Ser­vice du tra­vail obli­ga­toire). Mar­qué par cet épi­sode de sa jeu­nesse, Guy Brouillard est de­ve­nu res­pon­sable lo­cal de l’as­so­cia­tion des Vic­times et res­ca­pés des camps na­zis du tra­vail for­cé.

En 2005, il a été nom­mé che­va­lier de l’Ordre na­tio­nal du Mé­rite, pour 60 ans d’ac­ti­vi­tés pro­fes­sion­nelles et as­so­cia­tives. En 2006, son as­so­cia­tion avait re­joint les rangs des ACPGCATM de Mon­tar­gis et son ag­glo­mé­ra­tion, où il était ap­pré­cié pour « sa dis­cré­tion et sa grande gen­tillesse ».

À l’au­tomne der­nier, notre Mon­tar­gois (qui de­meu­rait rue Co­quillet) a aus­si re­çu avec grand bon­heur la Mé­daille du 50e an­ni­ver­saire du jume­

lage Mon­tar­gis­Gre­ven

(notre pho­to ci­des­sus).

Membre des Amis de Gre­ven, il était en ef­fet l’un des ar­ti­sans de ce ju­me­lage trans­fron­ta­lier mis en place en 1958. Une ami­tié fran­co­al­le­mande qui l’a ame­né à se rendre chaque an­née en West­pha­lie, hor­mis ces deux der­nières an­nées, pour rai­son de san­té.

Les ob­sèques ont eu lieu lun­di en l’église Sain­teMa­de­leine. Aux proches de Guy Brouillard, à son fils Alain, la ré­dac­tion pré­sente ses condo­léances at­tris­tées.

Il au­rait eu 97 ans le 22 mars.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.