Femmes : osez l’en­tre­prise !

L'Éclaireur du Gâtinais (Seine et Marne) - - Journée De La Femme - A. B

À Fon­tai­ne­bleau, l’Agence pour l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin di­ri­gée par Go­ret­ty Fer­rei­ra a une double cas­quette : don­ner aux femmes l’au­dace d’agir puis les ac­com­pa­gner dans la créa­tion ou le dé­ve­lop­pe­ment de leur en­tre­prise.

◗ « Beau­coup de fier­té ». Go­ret­ty Fer­rei­ra ne mâche pas ses mots lors­qu’elle évoque la re­con­nais­sance ob­te­nue il y a quelques mois du Se­cré­ta­riat d’état char­gé de l’éga­li­té entre les femmes et les hommes pour « BoostElles » un de ses pro­grammes phares d’ac­com­pa­gne­ment des femmes à la créa­tion d’en­tre­prise.

L’Agence pour l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin que cette Bel­li­fon­taine a lan­cé il y a 4 ans et qui a dé­jà ac­com­pa­gné 200 femmes dans la créa­tion de leur en­tre­prise a en ef­fet re­çu le sou­tien de cet or­ga­nisme pour ce pro­gramme contri­buant à la mixi­té et à l’éga­li­té pro­fes­sion­nelle. Ja­mais à cours d’idée pour don­ner plus de vi­si­bi­li­té à sa ba­taille pour l’éga­li­té entre les sexes, cette jeune femme dy­na­mique en parte­ na­riat avec la mai­rie de Fon­tai­ne­bleau, or­ga­ni­sait la se­maine der­nière à l’oc­ca­sion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale des droits des femmes « Belles de Bleau » : une com­pé­ti­tion mixte, un homme et une femme en bi­nôme, pour un par­cours de 4 ki­lo­mètres à tra­vers les rues de la ville en mar­chant ou en cou­rant.

Un fé­mi­nisme construc­tif

Go­ret­ty Fer­rei­ra re­ven­dique un fé­mi­nisme apai­sé et construc­tif, loin des seins nus des mi­li­tantes ra­di­cales : « Je suis fé­mi­niste parce que je veux faire bou­ger les choses, contri­buer à la mixi­té, à l’éga­li­té des droits et à la pa­ri­té entre les hommes et les femmes en terme de sa­laire ». Avec son pro­gramme « BoostElles », l’Agence pour l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin or­ga­nise des ses­sions per­son­nelles mais aus­si col­lec­tives (jus­qu’à 8 per­sonnes) qui visent à don­ner de l’as­su­rance aux femmes, à mettre en avant leurs com­pé­tences, et à les ai­der pour avoir l’au­dace d’agir. « Notre mis­sion est de les ac­com­pa­gner dans leur réus­site pro­fes­sion­nelle, qu’elles soient por­teuses de pro­jets, di­ri­geantes d’en­tre­prise ou à des fonc­tions de top ma­na­ge­ment », ex­plique la di­ri­geante. « Une femme peut ve­nir me voir sim­ple­ment avec une idée ou même me dire qu’elle a tou­jours rê­vé d’être en­tre­pre­neur mais qu’elle n’a pas d’idée », pour­suit­elle. « Dans ce cas­là, je fais émer­ger un pro­jet, je crée le bu­si­ness mo­del et je mets la so­cié­té sur le mar­ché ! »

La fin de l’au­to­cen­sure

Go­ret­ty Fer­rei­ra in­siste beau­coup sur l’au­to­cen­sure qui bride trop sou­vent les femmes dans leurs am­bi­tions. « L’agence tra­vaille sur des scé­na­rios pré­cis avec un su­jet phare qui est l’au­to sa­bo­tage ! Je dé­livre des pra­tiques, des ou­tils qui per­mettent de re­trou­ver de l’as­su­rance ou d’af­fir­mer une pos­ture, des com­pé­tences, un lea­der­ship ! » L’Agence pour l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin tra­vaille aus­si pour de grandes en­tre­prises qui prennent conscience que la mixi­té au sein de leurs di­ri­geants est une chance, et qu’il faut se battre contre les pré­ju­gés. La forte mé­dia­ti­sa­tion des scan­dales d’agres­sions sexuelles qui ont agi­té le ci­né­ma amé­ri­cain a éga­le­ment ap­por­té une vi­si­bi­li­té à un com­bat, l’éga­li­té de trai­te­ment entre les femmes et les hommes, qui est tou­jours d’ac­tua­li­té.

Pour en sa­voir plus : site In­ter­net : http://en­tre­pre­na­riat­fe­mi­nin.com.

Page Fa­ce­book : https :/ /www.fa­ce­book.com/en­tre­pre­na­riat­fe­mi­nin.

Créa­trice de l’agence pour l’en­tre­pre­na­riat fé­mi­nin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.