Un fonds d’in­ves­tis­se­ment re­prend les phar­ma­cies La­fayette

L'Édition Toulouse de La Tribune - - Entreprendre -

Pou­vez-vous nous pré­ci­ser les contours du ra­chat de La­fayette Conseil ?

Five Ar­rows Ma­na­gers (fonds pro­prié­taire de la banque d’af­faires Roth­schild) de­vient ac­tion­naire ma­jo­ri­taire du groupe pour un mon­tant que je ne peux vous com­mu­ni­quer. Mais les deux fon­da­teurs res­tent au ca­pi­tal. La gou­ver­nance est in­chan­gée.

Qui est Five Ar­rows Ma­na­gers ?

Five Ar­rows Ma­na­gers est un fonds d’in­ves­tis­se­ment qui ac­com­pagne le dé­ve­lop­pe­ment de PME à très fort po­ten­tiel de crois­sance. Il s’in­té­resse de près aux mé­tiers de la san­té. En France, ce fonds a sui­vi pen­dant neuf ans les crèches Les Pe­tits Cha­pe­rons Rouges [ 130 éta­blis­se­ments sur le ter­ri­toire – ndlr], mais il a aus­si par­ti­ci­pé au re­nou­veau de la marque Ca­dum et il est en­tré au ca­pi­tal de plu­sieurs cli­niques pri­vées en Al­le­magne. Par ailleurs, il est pré­sent au ca­pi­tal des ma­ga­sins Grand Frais.

Que peut ap­por­ter l’en­trée au ca­pi­tal d’un fonds es­tam­pillé Roth­schild ?

Tout le monde connaît Roth­schild. Nous es­pé­rons que ce­la va nous ai­der à convaincre des of­fi­cines de re­joindre notre ré­seau ; ce­la de­vrait fa­ci­li­ter éga­le­ment les échanges avec nos four­nis­seurs. Sur­tout, nous al­lons pou­voir ac­cé­lé­rer le dé­ve­lop­pe­ment de notre ac­ti­vi­té. L’ob­jec­tif est d’at­teindre 230 phar­ma­cies et 115 ma­ga­sins d’op­tique d’ici à fin 2019. Nous al­lons aus­si lan­cer au pre­mier tri­mestre 2017 notre ré­seau de ma­ga­sins de ma­té­riel mé­di­cal et nous ta­blons sur l’ou­ver­ture de 50 bou­tiques de ce type en France d’ici à fin 2017.

Cette ar­ri­vée au ca­pi­tal d’un fonds d’in­ves­tis­se­ment est-elle com­pa­tible avec le code de la San­té pu­blique qui oblige les phar­ma­ciens à dé­te­nir le ca­pi­tal de leur of­fi­cine ?

Tout à fait, puisque l’ou­ver­ture du ca­pi­tal concerne uni­que­ment la hol­ding La­fayette Conseil. Au sein du ré­seau, les phar­ma­ciens res­tent pro­prié­taires de leur of­fi­cine.

Dans quelle si­tua­tion se trouve le mar­ché de la phar­ma­cie ?

L’état pré­voit près d’1,5 mil­liard d’eu­ros d’éco­no­mies sur les mé­di­ca­ments et le taux de ren­ta­bi­li­té des phar­ma­cies chute. Il faut sa­voir qu’en France, une phar­ma­cie ferme chaque jour ses portes. À l’in­verse, notre ré­seau connaît de très bons taux de ren­ta­bi­li­té. Nous pré­voyons un chiffre d’af­faires de 500 mil­lions en 2016 et nous es­pé­rons at­teindre 1,5 mil­liard d’eu­ros d’ici à 2019. n Pro­pos re­cueillis par Flo­rine Ga­lé­ron

La­fayette Conseil, hol­ding tou­lou­saine d’un ré­seau de 117 phar­ma­cies et de 40 ma­ga­sins d’op­tique, vient d’ou­vrir son ca­pi­tal à Five Ar­rows Ma­na­gers. Her­vé Jouves reste pré­sident de La­fayette Conseil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.