«Je­suis­re­van­chard»

après deux an­nées dif­fi­ciles à Dax, se voit of­frir une chance de re­bon­dir comme en­traî­neur à Bayonne.

L'Équipe - - RUGBY PARIS EN LIGNE - BAYONNE – de notre en­voyé spé­cial

« THO­MAS LIÈ­VRE­MONT, drôle de sur­prise que de vous re­trou­ver en­traî­neur à Bayonne ? – Pour moi aus­si ! Après mon ex­pé­rience dac­quoise, j’avais dé­ci­dé de faire un break. Je m’étais même en­ga­gé sur des pro­jets per­son­nels, telle la créa­tion d’un centre de ma­na­ge­ment du men­tal avec un psy­cho­logue, Jean-Marie Goye­neche, qui était in­ter­ve­nu au­près du quinze de France du­rant l’été 2007, juste avant la Coupe du monde. Et puis, un jour, j’ai croi­sé Ch­ris­tian Ga­jan à l’is­sue d’un Bayonne-Biar­ritz. Il m’a en­suite ap­pe­lé et m’a de­man­dé si j’étais in­té­res­sé par un poste d’en­traî­neur. On s’est vus, on a dis­cu­té et j’ai ac­cep­té. – Çan’a pas dû­plai­re­du­cô­téde Biar­ritz, où vous avez joué sept sai­sons, entre 2000 et 2007 ? – Les Biar­rots m’en veulent, mais pas tous… Cer­tains m’ont dit qu’ils n’ai­maient pas mon choix, beau­coup d’autres qu’ils me com­pre­naient. D’autres, en­fin, me consi­dé­re­ront à ja­mais comme un traître. Mais ce n’est pas parce que je de­viens en­traî­neur à Bayonne que je vais ou­blier tout ce que j’ai vé­cu au BO. Dé­sor­mais, je suis en­traî­neur à l’Avi­ron Bayon­nais. Il faut ar­ri­ver à dif­fé­ren­cier l’en­traî­neur de l’homme. – Com­men­ta­bor­dez-vous ce nou­veau­chal­lenge ? – Avec beau­coup d’hu­mi­li­té. J’ai vé­cu deux sai­sons com­pli­quées pour mes dé­buts d’en­traî­neur avec l’US Dax, en Top 14 la pre­mière sai­son, en Pro D 2 l’an pas­sé. Le plus dur, même si, joueur, j’avais l’ha­bi­tude d’être un lea­der ou un ca­pi­taine, fut la somme de choses aux­quelles tu dois pen­ser, tout le temps, lorsque tu es en­traî­neur et ma­na­gerà la fois. Ajus­ter, ré­ajus­ter, faire face à l’in­at­ten­du, gé­rer le quo­ti­dien... À l’Avi­ron, je vais pou­voir me concen­trer sur l’es­sen­tiel, mon rôle d’en­traî­neur, sans avoir à tout faire. – Oui, mais à Bayonne, l’at­tente en­core plus forte qu’à Dax ? – Je sais qu’ici, l’at­tente est énorme. Il existe une grosse afi­cion, un amour pas­sion­né de l’Avi­ron. C’est ex­ci­tant. Il ne fau­dra pas se ra­ter. Avec Ch­ris­tian( Ga­jan) et Fred( Tau­zin), ona­les­mê­mes­con­vic­tions. Et puis, on me donne la chance de prou­ver que je peux en­traî­ner au plus haut ni­veau. À Dax, mon ego d’en­traî­neur a été cha­touillé. Je suis re­van­chard. En fait, je me re­trouve dans la même po­si­tion que l’Avi­ron Bayon­nais : je dois prou­ver. C’est comme si j’étais tom­bé du vé­lo et qu’on m’en

se­ra of­frait un autre, tout neuf, avec deux pe­tites roues der­rière… J’ai en­vie de prou­ver que je sais en faire. – Vous connais­sez Fred Tau­zin (*) avec qui vous al­lez en­traî­ner ? – C’est cu­rieux la vie. Nous avions joué en­semble en uni­ver­si­taires. Et puis on s’était per­dus de vue. Il y a quelques mois, on s’est croi­sés dans un res­tau­rant et nous avons dis­cu­té, sans sa­voir que nous al­lions tra­vailler en­semble. – Dans quel style va évo­luer le nou­vel Avi­ron Bayon­nais ? – C’es­tun­club quiaun­pas­sé, uneé­qui­peà la ré­pu­ta­tion joueuse. Rug­bys­ti­que­ment, notre groupe est ca­pable de jouer plu­sieurs types de rug­by, ca­pable de s’adap­ter aux condi­tions du jeu, aux sai­sons. Le re­cru­te­ment a été bien ci­blé. À 98 %, nous avons les joueurs que nous vou­lions. La des­cente spor­tive – Bayonne ne s’est sau­véque grâce à la ré­tro­gra­da- tion ad­mi­nis­tra­tive de Mon­tau­ban –, a pro­vo­qué un mi­ni­trau­ma­tis­me­qu’on va s’at­ta­cherà gom­mer. Le groupe bayon­nais est de qua­li­té, il doit nous per­mettre de re­cons­truire quelque chose de fort. » – G. N. (*) An­cien joueur de Ty­rosse et Dax, Fré­dé­ric Tau­zin, qui au­ra en charge les trois-quarts bayon­nais, di­ri­geait le centre de for­ma­tion de l’Avi­ron.

LE PRO­GRAMME DE BAYONNE

stage à Saint-La­ry Du 28 juillet au 2 août : (Hautes-Pyrénées). MATCHES AMI­CAUX. – 23 juillet : contre Bourgoin à Bayonne, stade Jean-Dau­ger ; 4 août : contre les Sa­ra­cens (ANG) à Bayonne, stade Jean-Dau­ger.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.