Le pa­ra­doxe Digne

L'Équipe - - FOOTBALL - V. D.

Lu­cas Digne ( 24 ans) avait été, à l’au­tomne, le meilleur ar­rière gauche que l’on ait vu en équipe de France de­puis long­temps, au- de­là des hauts et bas d’Évra. Cruel pa­ra­doxe : alors qu’il ne convain­quait per­sonne quand Des­champs le sé­lec­tion­nait, en 2014 et 2016, il va res­ter à la mai­son au bout de la sai­son où il au­ra le plus mon­tré en bleu, mais le moins joué en club, c’est vrai, puis­qu’il était con­dam­né à la trans­pa­rence au Bar­ça et à quelques miettes. « Lu­cas a eu plus de temps de jeu sur les der­nières sé­lec­tions, c’est le cô­té po­si­tif, jus­ti­fie Des­champs. Mais de­puis sa der­nière sé­lec­tion, avec le Bar­ça, il n’a joué que deux fois quatre- vingt- dix mi­nutes, dont une fois dé­fen­seur cen­tral. C’est donc un pro­blème de rythme, et puis j’ai une op­tion avec un pro­fil dif­fé­rent, avec Lu­cas Her­nan­dez. » Digne au­ra quand même in­té­rêt à conti­nuer à man­ger des cru­di­tés et à s’en­tre­tenir un peu, le sé­lec­tion­neur ayant an­non­cé qu’il avait jus­qu’au 4 juin pour ju­ger de la com­pé­ti­ti­vi­té de Ben­ja­min Men­dy. Quant à Lu­cas Her­nan­dez, très bon avec l’At­lé­ti­co en fi­nale de la Ligue Eu­ro­pa mer­cre­di face à l’OM ( 3- 0), on peut aus­si ima­gi­ner que dès son choix de la sé­lec­tion fran­çaise ef­fec­tué, il avait une idée de ce qui pou­vait lui ar­ri­ver cet été.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.