Un doute pour la C1

L'Équipe - - FOOTBALL - A. H.

C’est un pa­ra­mètre qui pour­rait comp­ter dans ce dos­sier. Et don­ner aus­si des in­di­ca­tions sur la place qu’oc­cu­pe­ra Gian­lui­gi Buf­fon dans la hié­rar­chie des gar­diens pa­ri­siens s’il re­joint le PSG. Ex­pul­sé dans le temps ad­di­tion­nel à Ma­drid, lors du quart de fi­nale re­tour de Ligue des cham­pions ( 3- 1 pour la Ju­ven­tus), le 11 avril, pour avoir contes­té ver­te­ment la dé­ci­sion de l’ar­bitre de sif­fler un pe­nal­ty en fa­veur des Ma­dri­lènes, le gar­dien risque une lourde sanc­tion de la com­mis­sion de dis­ci­pline de l’UEFA. Cette der­nière n’a pas en­core ren­du sa dé­ci­sion, mais elle pour­rait sus­pendre plu­sieurs matches le gar­dien ita­lien, qui man­que­ra d’of­fice le pre­mier de la sai­son pro­chaine s’il signe avec une équipe qua­li­fiée pour la C 1. Si le PSG de­vait le prendre mal­gré une punition im­por­tante, ce­la pour­rait si­gni­fier que Buf­fon ne se­rait peut- être pas le nu­mé­ro 1 of­fi­ciel. Même à qua­rante ans, dif­fi­cile pour­tant d’en­vi­sa­ger Buf­fon comme une dou­blure. Hier, l’Ita­lien a re­gret­té son comportement à l’en­contre de l’ar­bitre de la ren­contre, M. Oli­ver : « Si je l’avais ren­con­tré deux jours après, je l’au­rais em­bras­sé et je lui au­rais fait des ex­cuses, tout en con­fir­mant ce que je pense, à sa­voir qu’il au­rait pu y al­ler plus dou­ce­ment. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.