TOP 14

L'Équipe - - RUGBY - DE NOTRE EN­VOYÉ SPÉ­CIAL AR­NAUD REQUENNA

TOU­LON – Mou­rad Boud­jel­lal est pos­té en haut des marches mé­tall i ques. Les joueurs tou­lon­nais viennent de tra­ver­ser la foule des sup­por­ters, à pied, de­puis leur bus. Ils grimpent les es­ca­liers et, de­hors à l’en­trée du ves­tiaire, Boud­jel­lal donne une pe­tite tape à cha­cun. Sans par­ler. Le pré­sident suit le der­nier joueur à l’in­té­rieur, la porte se ferme. Ce soir, cette scène se ré­pé­te­ra à 19 h 45, une heure et quart avant le coup d’en­voi du bar­rage Tou­lon- Lyon.

Nous voi­là dans le ves­tiaire du RCT, sa bai­gnoire pour les bains gla­cés, ses ca­siers avec une niche pour les chaus­sures en bas, les tal­kies- wal­kies des en­traî­neurs. « Ça me fait bi­zarre d’en par­ler, même un peu ; c’est ta­bou » , pré­vient le deuxième- ligne Jo­ce­li­no Su­ta, un des deux pa­trons du lieu, avec Juan Fer­nan­dez Lobbe. Et ça ne date pas d’au­jourd’hui. Dans les an­nées 19601970, « Nène » Cha­baud l’avait sa­cra­li­sé. Ce soi­gneur du RCT cal­mait toute ten­ta­tive d’in­tru­sion d’un ca­det ou d’un ju­nior : « C’est in­ter­dit. Le ves­tiaire de l’équipe 1, ça se mé­rite. »

L’âme de Cha­baud règne en­core. Il y a même une pho­to en noir et blanc de ce mous­ta­chu – que les joueurs prennent pour Ma­nu Diaz ou An­dré Her­re­ro, deux lé­gendes -, sur un mur. Gilles Pan­za­ni, son suc­ces­seur à l’in­ten­dance, l’a vou­lu ain­si. Pan­za­ni, ce­lui qui trouve un siège aux nou- veaux ar­ri­vants dans le ves­tiaire RCT. « Il n’y a pas de place at­ti­trée, mais on évite de prendre celle des autres. Un nou­veau de­mande tou­jours si quel­qu’un a l’ha­bi­tude de s’as­seoir là, par res­pect. Ils prennent la place ou at­tendent que Gilles ( Pan­za­ni) leur en trouve une. Vous voyez, là, on perce un peu le mys­tère du ves­tiaire » , sou­rit Su­ta. Ce soir, il ne joue­ra pas. Sa car­rière s’est ache­vée le 20 fé­vrier, à trente- cinq ans, sur une rup­ture du ten­don d’Achille droit. Mais il pas­se­ra par le ves­tiaire de Mayol. Il n’y amè­ne­ra pas de mu­sique, comme il en avait l’ha­bi­tude quand il jouait. Xa­vier Chioc­ci et Ro­main Tao­fi­fe­nua sont les DJ du mo­ment.

“La­porte re­gar­dait les at­ti­tudes des mecs, si on était de­dans. , , Si­non, il était là pour re­mettre de l’ordre

Long­temps, le ves­tiaire du RCT est res­té sans son. C’est Ta­na Uma­ga, joueur puis en­traî­neur ( 2006- 2010), qui a mo­di­fié les ha­bi­tudes, dans les an­nées 2008- 2010. Fo­tu Aue­lua choi­sis­sait la play­list, Ma­fi Ke­fu fai­sait le pitre. À l’époque, Su­ta et Maes­tri com­posent la deuxième ligne. Ils adorent ti­rer au pis­to­let à billes, jusque dans le ves­tiaire. Un jour, une bille re­bon­dit sur un ca­sier et, bing ! Le re­gret­té Jer­ry Col­lins ( dé­cé­dé en 2015) la prend en pleine poire. Uma­ga n’ap­pré­cie pas, exige que

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.