EN BREF

L'Équipe - - RUGBY -

45 ans. En­traî­neur du Stade Tou­lou­sain.

6 no­vembre 1999 : en fi­nale de la Coupe du monde, il s'in­cline avec les Bleus face à l'Aust­ra­lie ( 35- 12), sa 12e et der­nière sé­lec­tion.

il prend sa re­traite de joueur après huit sai­sons à Castres... où il re­vien­dra un an plus tard, comme en­traî­neur des ar­rières.

2005 :

tout bien jouer pour re­con­qué­rir notre pu­blic, gé­né­rer des émo­tions, nous di­sait- il en dé­but de sai­son. Je ne lâ­che­rai pas, car j’ai des mecs in­croyables. Ils doivent prendre conscience de leur ta­lent et se lâ­cher. Le club re­trou­ve­ra les hautes marches du Top 14, j’en suis cer­tain. Je mets ma main à cou­per que cette gé­né­ra­tion ga­gne­ra. » « Ugo est un at­ta­quant, ajoute Reg­giar­do. Il ne se­ra ja­mais “pe­tit bras”. »

“Un en­traî­neur n’est pas , , là pour être ai­mé, mais pour être res­pec­té

Reg­giar­do et Mo­la ont noué de so­lides liens d’ami­tié du­rant leurs huit an­nées pas­sées en­semble au CO ( 1997- 2005), à la fin de leur car­rière de joueur. Des re­la­tions qui ne se sont ja­mais dis­ten­dues de­puis. À tel point que l a femme de Mo­la est même la mar­raine d’un des fils de Reg­giar­do. « Ugo, c’est la fa­mille, dit l’Ar­gen­tin. Peu de chose nous op­pose. Ah si ! Il est beau gosse et moi pas. Il est aus­si beau­coup plus f a s h i o n q u e mo i ( r i - res) ! »

Mo­la parle et p r é s e n t e bien, c’est v r a i . T r o p ? P o s s i - ble. Car l e l a n -

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.