Ra­mos, bu­teur zen

L’ar­rière et ar­ti­fi­cier tou­lou­sain af­fi­chait une éton­nante dé­con­trac­tion, hier, à deux jours du bar­rage contre Castres.

L'Équipe - - RUGBY - L. C.

Tho­mas Ra­mos s’ap­prête à dis­pu­ter la pre­mière phase fi­nale de sa jeune car­rière. À vingt- deux piges, l’an­cien Co­lu­mé­rin de­vrait dé­mar­rer à l’ar­rière face à Castres, de­main. Pour avoir per­du de nom­breux matches de très peu, la sai­son der­nière, le coach Ugo Mo­la connaît trop l’im­por­tance d’un bu­teur lors d’un match de cette im­por­tance pour se pas­ser d’un type qui tourne à plus de 80 % de réus­site face aux perches. « Je suis très content de jouer » , ob­ser­vait Ra­mos, hier. La pres­sion ? Aucune, ou si peu. « Ce n’est pas parce qu’on a dé­jà per­du deux fois contre Castres cette sai­son ( 41- 31 à Tou­louse, 28- 23 à Castres) qu’on va se mettre la tête à l’en­vers en se di­sant qu’on pour­rait perdre une troi­sième fois. J’au­rais sû­re­ment la boule au ventre avant de m’en­dor­mir ven­dre­di, mais ça s’ar­rê­te­ra là. » Le Tar­nais, qui rê­vait dé­jà de ta­per les ga­mins du CO du temps où il por­tait les cou­leurs de Ma­za­met dans les ca­té­go­ries jeunes, n’a rien chan­gé à sa pré­paration. « De toute fa­çon, je n’ai pas l’ha­bi­tude d’al­ler ta­per tous les jours, rap­pel­let- il. Avec Zack Séb ( Bé­zy) et Jean- Marc

( Dous­sain), on a juste es­sayé les nou­veaux bal­lons qui se­ront uti­li­sés sa­me­di. Comme on ne s’est ja­mais en­traî­nés de la sai­son avec eux, il faut les ap­pri­voi­ser. » Sont- ils si dif­fé­rents ? « Non, Ils n’ont rien de spé­ci­fique. Ils sont juste neufs. » Ra­mos, qui fait par­tie avec les Mar­chand, Baille, Cros ou Bé­zy d’une gé­né­ra­tion de joueurs du Stade, sa­crée chez les jeunes, n’a évi­dem­ment pas en­vie de s’ar­rê­ter au soir d’un bar­rage à do­mi­cile. « Le CO pos­sède une troi­sième ligne très puis­sante, une char­nière ca­pable de ga­gner des matches à elle seule et un très bon fond de ter­rain, mais on a en­vie d’al­ler plus loin. On ne se­ra pas pré­ten­tieux au point de dire qu’on ira au bout, mais si on perd ce week- end, je ne suis pas sûr que notre ef­fec­tif se sa­tis­fasse de sa sai­son au fi­nal. »

( Holmes),

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.