Duel de géants

Le Fran­çais du CSKA Mos­cou Nan­do De Co­lo et le pro­dige du Real Ma­drid Lu­ka Don­cic dé­tiennent l’une des clés de la de­mi- fi­nale.

L'Équipe - - BASKET - YANN OHNONA

BEL­GRADE – Nan­do De Co­lo a le re­gard fixe et en­chaîne les pa­niers dans la Stark Are­na de Bel­grade et ses 17000 sièges vides. L’ar­rière fran­çais du CSKA Mos­cou re­vient d’une bles­sure aux is­chio- jam­biers contrac­tée au dé­but des play-offs, mais il n’au­rait ra­té le Fi­nal Four pour rien au monde. Éjec­té en de­mi­fi­nales l’an pas­sé après un tour de ma­gie de Vas­si­lis Spa­nou­lis, le lea­der du pre­mier bud­get de l’ E uro ligue (36 M €) veut sa re­vanche, et une deuxième bague eu­ro­péenne après son sacre de 2016.

« J’ai eu peur quand je me suis bles­sé, mais je sa­vais que j’avais un mois pour re­ve­nir, conte le Nor­diste. Au­jourd’hui, les sen­sa­tions sont bonnes, j’ar­rive à jouer comme je sais jouer. On sait qu’on a les ca­pa­ci­tés de battre le Real. Il se­ra im­por­tant de se sou­ve­nir des émo­tions qu’on a res­sen­ties il y a deux ans, quand on a été cham­pions, et de la frus­tra­tion ter­rible de l’éli­mi­na­tion l’an pas­sé. »

Le Real peut comp­ter sur le re­tour de Llull

Le can­di­dat au titre de MVP ( meilleur joueur de la sai­son), qui a pla­né sur la sai­son conti­nen­tale ( 16,9 points à 55 % au tir, 51% à 3 points ,3,9 passes ), de­vra pas­ser sur le corps d’ un autre pro­dige pour ra­fler la mise. Le Slo­vène Lu­ka Don­cic, po­ten­tiel nu­mé­ro 1 de la pro­chaine Draft NBA, vers qui les pro­jec­teurs ont été bra­qués toute la sai­son. « Que vou­lez- vous que je vous dise de lui si tout le monde en a dé­jà par­lé ? » , éva­cuait De Co­lo dans un sou­rire jaune. Ce duel in­fluen­ce­ra lour­de­ment l’is­sue de cette de­mi- fi­nale ex­plo­sive entre les deux meilleures at­taques d’Eu­ro­ligue ( 89,2 pts par match pour les Russes, 85,7 pour le Real).

Le CSKA Mos­cou a fi­ni en tête de la phase ré­gu­lière ( 24 vic­toires- 6 dé­faites), mais se pré­sente amoin­dri. De Co­lo a pro­mis qu’il se­rait à 100 % ce soir, mais pour­ra- t- il en­cais­ser deux matches en trois jours en phase de re­prise ? Kyle Hines, autre pi­lier, vient de ré in­té­grer l’ ef­fec­tif, et l’ autre« French y», Léo Wes­ter­mann, a dé­cla­ré for­fait à la der­nière mi­nute, obli­gé de pas­ser sur le billard pour soi­gner un disque in­ter­ver­té­bral.

En face, le Real de Fa bien Cau­seur, « heu­reux comme un ga­min » de pou­voir jouer un Fi­nal Four ( avec Vi­to­ria, il s’était qua­li­fié en 2016, mais n’avait pu jouer, bles­sé), semble avoir la ba­ra­ka. Il dé­barque sans pres­sion, après une fin de sai­son in­es­pé­rée. Les Es­pa­gnols ont éli­mi­né le Pa­na­thi­naï­kos en quarts ( 3- 1) sans l’avan­tage du ter­rain. Leur ef­fec­tif, mons­trueux dans tous les sec­teurs, s’est en­ri­chi du re­tour an­ti­ci­pé du hé­ros lo­cal, l’ar­rière Ser­gio Llull, MVP 2017, vic­time d’une rup­ture des li­ga­ments croi­sés l’été der­nier avec la sé­lec­tion.

Bref, les in­gré­dients sont réunis pour un choc épique et in­dé­ci sen­tre­deux­ca dors quine s’étaient plus croi­sés en match à éli­mi­na­tion di­recte de­puis… 1969, lors d’une fi­nale res­tée my­thique. « Je n’étais pas né » , sou­riait hier Di­mi­tris Itou­dis, l’en­traî­neur du CSKA. Avant d’ajou­ter, si­byl­lin : « Mais si je me sou­viens bien, Mos­cou avait ga­gné ( 103- 99 après deux pro­lon­ga­tions)… »

Nan­do De Co­lo, ici face à James Fel­deine ( Étoile Rouge de Bel­grade) en no­vembre 2017, va ten­ter de me­ner le CSKA vers un nou­veau titre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.