Van Gar­de­ren est de re­tour

L'Équipe - - OMNISPORTS - P. A.

Long­temps consi­dé­ré comme un out­si­der sur les grands Tours, Te­jay Van Gar­de­ren a fi­ni par dé­ce­voir. À vingt- neuf ans, on ne le range plus par­mi les meilleurs. De­puis sa vic­toire d’étape dans le cen­tième Gi­ro, l’an­née pas­sée, et le suc­cès en équipe lors du pro­logue de la Vuel ta, l’Amé­ri­cain avait même dis­pa­ru des ra­dars. Une chute dès le dé­part de Pa­ris- Nice, dé­but mars, une autre, plus tard, à l’en­traî­ne­ment ont re­tar­dé sa pré­paration. Sa vic­toire hier dans le contre­la- montre de 34,7 km, lors de la qua­trième étape du Tour de Ca­li­for­nie, était donc un vrai sou­la­ge­ment. « C’est fa­cile de dé­pri­mer, de pen­ser : “pour­quoi moi ?” et d’ar­rê­ter l’en­traî­ne­ment, de boire et man­ger, confiait Van Gar­de­ren après la course. Mais tant que je vis comme un pro­fes­sion­nel, le tra­vail ac­com­pli cet hi­ver ne dis­pa­raît pas. »

Au sud de la Si­li­con Val­ley, dans le pays de Spe­cia­li­zed, l’Amé­ri­cain a do­mi­né un exer­cice long et exi­geant pour une épreuve de sept jours. En s’im­po­sant de­vant Pa­trick Be­vin, son co­équi­pier chez BMC, et le Bri­tan­nique Tao Geo­ghe­gan Hart ( Sky), TGV s’est em­pa­ré du yel­low jer­sey. Il est nou­veau lea­der de­vant les Co­lom­biens Egan Ber­nal ( Sky) et Mar­ti­nez Po­ve­da ( Edu­ca­tion First), à 23 et 37 se­condes. Après une étape pro­mise aux sprin­teurs la nuit der­nière, les fa­vo­ris se re­trou­ve­ront ce soir dans la Sier­ra Ne­va­da. Sur les rives du lac Ta­hoe, à la veille de l’ar­ri­vée fi­nale à Sa­cra­men­to, on de­vrait connaître le nom du vain­queur. Cinq ans après son suc­cès dans l’épreuve, l’his­toire se­rait belle pour Te­jay Van Gar­de­ren.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.