Parce qu’il a un sta­tut à dé­fendre

L'Équipe - - RUGBY -

Il y a deux se­maines, lors du der­by à Tou­louse, les rem­pla­çants du CO ont presque ren­ver­sé à eux seuls le scé­na­rio d’un match pour­tant mal en­ga­gé. Me­né 22- 3 à la 54e mi­nute, le club tar­nais avait fi­ni par s’im­po­ser 26- 22 grâce aux en­trées dé­ci­sives des Ko­ckott, Tu­lou, Clerc ou Jac­quet et le dé­clin phy­sique et men­tal de son ad­ver­saire. L’air de rien, cet épi­sode en dit beau­coup sur la pro­fon­deur de l’ef­fec­tif cas­trais. « Au­jourd’hui, quels que soient les chan­ge­ments ap­por­tés au quinze de dé­part, le ni­veau de l’équipe reste le même jus­qu’à la fin de la par­tie » , ob­serve le deuxième- ligne et ca­pi­taine Ro­dri­go Ca­po Or­te­ga.

Il peut même al­ler cres­cen­do. D’où la vo­lon­té du club d’es­sayer de l’em­por­ter par­tout et contre n’im­porte qui. Fi­ni les im­passes. Il y a cinq ans, le titre de cham­pion de France dé­cro­ché quelques mois plus tôt ( 2013) n’avait pas em­pê­ché le CO de perdre quatre de ses six matches de poules et de sor­tir de la Coupe d’Eu­rope sans avoir don­né l’im­pres­sion d’y être en­tré. Mais les temps ont chan­gé. La dy­na­mique qui es­corte au­jourd’hui la bande à Urios pa­raît plus so­lide, plus po­si­tive, en dé­pit du der­nier couac à do­mi­cile face au Stade Fran­çais ( 9- 14), le week- end der­nier. « Ce titre de cham­pion, on a be­soin de l’as­su­mer, et c’est ce qu’on fait en Top 14, dit l’en­traî­neur. Il n’y a pas de rai­son qu’on ne le fasse pas en Coupe d’Eu­rope. »

Le ca­len­drier offre d’en­trée au CO une op­po­si­tion à l’ex­té­rieur face à l’ ad­ver­saire a prio­ri le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.