Les Cro­cos se mordent la queue

Un pe­nal­ty ra­té, et sur­tout deux ex­pul­sions évi­tables : l'équipe gar­doise s'est sa­bor­dée dans un match qui sem­blait à sa por­tée.

L'Équipe - - FOOTBALL - P. Ra

NÎMES – « Très. » Sui­vie d’un long si­lence, cette ré­ponse de Ber­nard Bla­quart à la ques­tion de sa­voir si sa soi­rée avait été pé­nible, en a dit long sur les sen­ti­ments de l’en­traî­neur nî­mois. Le long cal­vaire du tech­ni­cien a com­men­cé dès la cin­quième mi­nute, lors­qu’il a vu Umut Bo­zok ra­ter to­ta­le­ment un pe­nal­ty ob­te­nu par Sa­da Thioub, le deuxième échec de la sai­son pour l’at­ta­quant après ce­lui face à Guin­gamp ( 0- 0). « Si on les avait mis, je ne sais pas com­bien on au­rait de points en plus » , se de­man­dait Bla­quart après la ren­contre. Mais ce fait de match n’est pas ce­lui qui l’a le plus aga­cé, loin de là.

L’en­traî­neur gar­dois est ap­pa­ru bien plus si­dé­ré par les deux car­tons rouges, re­çus par Fai­tout Maouas­sa ( 21e) et Loïck Landre ( 45e + 2).

Si la pre­mière ex­pul­sion, ré­sul­tat de deux aver­tis­se­ments re­çus pour un ti­rage de maillot sur Da­ni­lo Bar­bo­sa ( 14e) et un pied haut sur Wy­lan Cy­prien ( 21e), a pu sem­bler sé­vère, Bla­quart a pré­fé­ré poin­ter le « manque d’ex­pé­rience » de son la­té­ral gauche ( 20 ans).

Il a été beau­coup moins clé­ment avec son dé­fen­seur cen­tral, qui au­rait pu cas­ser une jambe à You­cef Atal sur un tacle très en re­tard le long de la ligne de touche : « Si je lui en veux ? Énor­mé­ment. Je ne sais pas ce qui lui passe par la tête, mais je ne le condamne pas. Il l’ex­plique par l’éner­ve­ment mais ce n’est pas suf­fi­sant. C’est un ex­cellent joueur, qui a d’énormes qua­li­tés. On va l’ac­com­pa­gner pour que ça ne se re­pro­duise pas. »

Les Cro­co­diles se sont donc sa­bor­dés, après vingt pre­mières mi­nutes où l’en­ga­ge­ment et la ra­pi­di­té de Nîmes ont ame­né quelques si­tua­tions in­té­res­santes ( 12e, 16e, 18e) et pro­cu­ré une énorme oc­ca­sion à Bap­tiste Guillaume ( 20e). Re­mo­bi­li­sés par leur capitaine An­tho­ny Brian­çon, por­tés par un très bon Té­ji Sa­va­nier, ai­dés par un grand Paul Ber­nar­do­ni, ils n’ont pas lâ­ché et se se­ront mon­trés dan­ge­reux jus­qu’au bout, mais en vain. « Je re­tien­drai le bon dé­but de match, une deuxième mi­temps très cou­ra­geuse avec des op­por­tu­ni­tés de mar­quer, a conclu Bla­quart. On a per­du un match qui était à notre por­tée. »

( les in­sultes)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.