S'IL Nʼ EN RESTE QUʼ UN...

Re­dou­tant de lourdes sanc­tions au nom du fair- play fi­nan­cier, ier, les di­ri­geants pa­ri­siens en­vi­sagent de se sé­pa­rer de l ʼ une de leurs deux stars, en fin de sai­son. Ky­lian Mbap­pé vaut plus cher, mais Man­ches­ter Uni­ted lorgne plu­tôt Ney­mar.

L'Équipe - - LA UNE - DA­MIEN DEGORRE et AR­NAUD HERMANT

À quatre jours de son dé­pla­ce­ment à Bel­grade, en Ligue des cham­pions, le Pa­ris Saint- Ger­main ne pense qu’au meilleur. Mais à quelques se­maines d’une dé­ci­sion de l’UEFA sur le fair- play fi­nan­cier, ses di­ri­geants pré­fèrent se pré­pa­rer à tout, tout en­vi­sa­ger, tout an­ti­ci­per. Par­mi les pistes de ré­flexion sé­rieu­se­ment étu­diées, fi­gure celle de sanc­tions plus lourdes que pré­vues de la part de l’ins­tance eu­ro­péenne. De­vant un tel risque, la haute di­rec­tion du club de la ca­pi­tale pour­rait se ré­si­gner à l’idée de se sé­pa­rer, l’été pro­chain, de l’un de ses deux joueurs ve­dettes, Ky­lian Mbap­pé ou Ney­mar, une hy­po­thèse qui était to­ta­le­ment ex­clue lors du pré­cé­dent mer­ca­to. Il y a six mois, rien ne l’au­rait contraint à vendre l’un ou l’autre. Cette fois, ce n’est plus le cas.

Du cô­té de Do­ha, à choi­sir, la très haute di­rec­tion du club pré­fè­re­rait conser­ver Ney­mar parce qu’elle es­time no­tam­ment que son rayon­ne­ment in­ter­na­tio­nal de­meure plus éle­vé que ce­lui du jeune cham­pion du monde.

Mbap­pé Seul le Real pour­rait le sé­duire

En Asie, un marché sur le­quel Pa­ris sou­haite se mon­trer tou­jours plus con­qué­rant, l’image du Bré­si­lien est un sé­same pré­cieux. Il suf­fi­sait de consta­ter, en août der­nier, à Shenz­hen, lors du Tro­phée des cham­pions(4-0contre Mo­na­co ), le nom­bred email lotsf lo­qués au nom de l’ an­cien Bar­ce­lo­nais qui étaient por­tés en tri­bunes. La marque Ney­mar Jr pro­fite à celle du PSG et l’ac­tion­naire en est bien conscient.

Il sait aus­si que la plus- va­lue po­ten­tielle se­rait plus éle­vée dans le cas d’une vente de Mbap­pé. Ache­té 180 M€ à Mo­na­co à l’été 2017, l’at­ta­quant in­ter­na­tio­nal fran­çais, qui au­ra vingt ans le 20 dé­cembre, est es­ti­mé à au moins 250 M€ au­jourd’hui, quand la va­leur de Ney­mar ( 26 ans), ache­té 222 M€ au Bar­ça, ne semble pas avoir beau­coup aug­men­té.

Le Real Ma­drid se­rait tou­jours aux aguets pour le cham­pion du monde, deux ans après avoir échoué sur ce dossier. Seule­ment, entre Flo­ren­ti­no Pe­rez, le pré­sident me­rengue, et Nas­ser al- Khe­laï­fi, les re­la­tions ne sont pas des plus dé­ten­dues, de­puis plu­sieurs mois. Cé­der un Pa­ri­sien au Real n’en­tre­rait pas dans les pro­jets des Qa­ta­riens. Or, au­jourd’hui, seul le club cham­pion d’Eu­rope se­rait de na­ture à sé­duire Mbap­pé.

Ney­mar Uni­ted pour­rait pré­pa­rer une offre cet été

En re­vanche, les terres d’ac­cueil pour Ney­mar, sous contrat avec Pa­ris jus­qu’en juin 2022, ap­pa­raissent plus éten­du es. En An­gle­terre, il se mur­mure que Man­ches­ter Uni­ted pour­rait pré­pa­rer une offre pour l’été pro­chain. En dif­fi­cul­tés spor­tives de­puis plu­sieurs an­nées, les Red De­vils veulent re­trou­ver leur éclat du pas­sé et ils se doutent que ce­la passe par une dé­mons­tra­tion de force sur le marché des trans­ferts.

Proche du clan Ney­mar et d’AlK­he­laï­fi, l’agent is­raé­lien Pi­ni Za­ha­vi, à l’ori­gine de l’ar­ri­vée de la star bré­si­lienne à Pa­ris en 2017, pour­rait de nou­veau avoir un rôle cru­cial l’été pro­chain. Il n’en­tend pas agir contre les in­té­rêts du club de la ca­pi­tale mais il pour­rait lui don­ner un coup de main dans l’op­tique d’une tran­sac­tion, de sorte à l’op­ti­mi­ser. « Tout grand joueur doit, au moins un jour, jouer en Pre­mier League » , dé­cla­rait Ney­mar, dé­but dé­cembre, dans une vi­déo sur You­tube.

Ney­mar ou Mbap­pé ? Mbap­pé ou Ney­mar ? Dans l’idéal, Pa­ris pré­fè­re­rait conser­ver ses deux ve­dettes et pour­suivre la conso­li­da­tion de son ef­fec­tif avec elles. Mais ses di­ri­geants savent que s’ils se re­trouvent dans une si­tua­tion d’in­con­fort, seule la vente de l’une d’entre elle per­met­trait de l’as­sou­plir et, éven­tuel­le­ment, de ré­équi­li­brer leur équipe avec un mi­lieu de ter­rain d’en­ver­gure.

Mal­gré tout, ils n’au­ront peu­têtre pas le choix sur l’iden­ti­té du joueur à li­bé­rer et pour­raient être contraints pas le marché. Ou alors par la vo­lon­té de l’un des deux. Se­lon le par­cours eu­ro­péen de Pa­ris, Ney­mar ou Mbap­pé pour­rait ex­pri­mer des en­vies de dé­part, con­si­dé­rant que l’herbe est plus verte ailleurs, du moins pour ob­te­nir le Bal­lon d’Or France

Football. Fi­na­le­ment, le meilleur moyen d’y re­mé­dier, pour le PSG, se­rait d’al­ler très loin en Ligue des cham­pions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.