Lyon voit double

Pour ses deux matches contre Glasgow, le LOU a mi­sé sur deux équipes dif­fé­rentes, mais au po­ten­tiel com­pa­rable.

L'Équipe - - RUGBY - DE NOTRE EN­VOYÉ SPÉ­CIAL OL­LI­VIER BIENFAIT

LYON – Bat­tu à do­mi­cile par Car­diff ( 21- 30), le 14 oc­tobre, puis chez les Sa­ra­cens ( 10- 29), une se­maine plus tard, le LOU n’a pas en­core gla­né le moindre point à l’oc­ca­sion de la pre­mière Coupe d’Eu­rope de son his­toire. Et pour­rait fort bien de­meu­rer bre­douille à l’ i s s u e d e s o n f a ce - à - f a ce d’au­jourd’hui face aux re­dou­tab l e s É c o s s a i s d e G l a s g o w, ac­tuels dau­phins du Leins­ter en Ligue celte ( Pro 14). « Des ad­ver­saires t rès l ar­ge­ment dans le top 10 con­ti­nen­tal » , ré­sume Ka­rim Ghe­zal, l’ en­traî­neur des avants de Lyon, quand Pierre Mi­gno­ni, le ma­na­ger rho­da­nien, dit : « C’est une équipe très com­plète qui joue beau­coup sur la vi­tesse. La battre se­rait vrai­ment une grosse perf. » Si ce der­nier en­tend bien que les siens se donnent « à 100 % » sur cette com­pé­ti­tion, tout en confiant qu’ « elle n’est pas un ob­jec­tif prio­ri­taire » , il sou­haite d’abord s’en ser­vir « pour pro­gres­ser, avan­cer, gran­dir » . Et, en ce qui concerne la double confron­ta­tion contre les Glasgow War­riors ( chez qui les Lyon­nais se ren­dront le 15 dé­cembre), pour per­mettre à une ma­jo­ri­té de ses hommes de soi­gner des bo­bos ou de peau­fi­ner sa condi­tion phy­sique. Ghe­zal dé­ve­loppe : « Avec notre ef­fec­tif, notre pro­fon­deur de banc, nous avons les moyens d’ali­gner deux équipes une. La pre­mière se­ra sur le ter­rain ce sa­me­di, la se­conde le se­ra sur ce­lui qui suit. Et cer­tains, qui manquent de temps de jeu, dou­ble­ront. Pour les autres, ce se­ra comme une brève pé­riode de pré­pa­ra­tion en vue du gros pro­gramme qui nous at­tend avec le re­tour du Top 14. »

Le pi­lier in­ter­na­tio­nal Ra­phaël Chaume ap­plau­dit la for­mule. « Le Cham­pion­nat est tel­le­ment fou­fou qu’il est ap­pré­ciable de s’of­frir une telle pa­ren­thèse pour se

“Le Cham­pion­nat est tel­le­ment fou­fou qu’il est ap­pré­ciable de s’of­frir , , une telle pa­ren­thèse pour se pré­pa­rer RA­PHAËL CHAUME

pré­pa­rer, ef­fec­tuer une pe­tite mise à jour, es­time- t- il. Pour ma part, je vais en pro­fi­ter pour trai­ter mes épaules et mon ge­nou droit et faire du phy­sique. Cha­cun d’entre nous a re­çu un pro­gramme per­son­nel dé­taillé. »

Ka­rim Ghe­zal opine et re­prend : « En pro­cé­dant de la sorte, on an­ti­cipe sur la suite de la sai­son. Et, plus tu an­ti­cipes, plus tu as de chances d’être per­for­mant, à terme. » En at­ten­dant ce fu­tur proche, place au brillant ar­rière Stuart Hogg et à ses par­te­naires des Low­lands. Contre les­quels « ça peut nous faire drôle si on n’est pas prêt » , dixit Mi­gno­ni, avant- hier.

Alexis Pa­lis­son, qui n’a dis­pu­té que trois matches cette sai­son, se­ra ti­tu­laire à l’ar­rière au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.