Ga­la Leon, elle aus­si

L'Équipe - - TENNIS -

Tout comme Amé­lie Mauresmo, une autre joueuse a dé­jà été nom­mée sans ja­mais di­ri­ger de matches. Il s’agit de l'Es­pa­gnole Ga­la Leon, pre­mière femme à oc­cu­per le poste de ca­pi­taine d'une équipe de Coupe Da­vis. Elle avait été choi­sie en sep­tembre 2014 en rem­pla­ce­ment de Car­los Moya, qui payait la re­lé­ga­tion de l'Espagne en Deuxième Di­vi­sion après 18 an­nées consé­cu­tives dans le groupe mon­dial. À peine nom­mée, Leon, qua­rante ans, avait dû faire face à l'op­po­si­tion de la plu­part des grands noms du ten­nis es­pa­gnol non consul­tés, dont Ra­fael Na­dal, qui consi­dé­raient qu'elle ne rem­plis­sait pas les condi­tions pour le poste. L'ex- joueuse avait el­le­même dû de­man­der à en fi­nir avec un « débat sexiste » et s'était main­te­nue avec le sou­tien du pré­sident de la RFET, Jo­sé Luis Es­ca­nue­las. Mais Ga­la Leon n'au­ra pas ré­sis­té long­temps à la dé­mis­sion de ce der­nier. Le 3 juillet, il n'au­ra fal­lu en ef­fet que quelques heures pour que la ca­pi­taine de l'équipe na­tio­nale soit écar­tée. Elle de­vait dis­pu­ter sa pre­mière ren­contre avec l'Espagne en match de barrage, face à la Rus­sie, du 17 au 19 sep­tembre...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.