So­ro, chas­seur de titres

Face à l’Amé­ri­cain Ven­det­ti, ce soir à Le­val­lois, le Fran­çais de­vrait ob­te­nir la dixième cein­ture dif­fé­rente de sa car­rière, pre­mière étape vers le titre de cham­pion du monde in­con­tes­té.

L'Équipe - - BOXE - AN­DRÉ- AR­NAUD FOUR­NY

Pro­fes­sion­nel de­puis 2008, Mi­chel So­ro dis­pu­te­ra ce soir le dixième titre dif­fé­rent de sac ar­rière. Au Pa­lais des Sports Mar­cel- Cerd an de Le val lois( Hautsde-Seine ), il af­fron­ter a l’Amé­ri­cain Greg Ven­det­ti ( 28 ans, 20 vic­toires, dont 12 avant la li­mite, 1 nul, 2 dé­faites aux points) pour le titre WBA- Gold va­cant des su­per- wel­ters. Cette fé­dé­ra­tion re­con­nais­sant plu­sieurs cham­pions dans la même ca­té­go­rie, cette cein­ture vient après celle de su­per cham­pion ( en l’oc­cur­rence l’Amé­ri­cain Jar­rett Hurd) et de cham­pion ré­gu­lier ( l’Ar­gen­tin Brian Cas­ta­no).

« Le but, c’est d’ar­ri­ver au som­met, re­marque So­ro ( 31 ans, 1,79 m, 69,400 kg, 32 vic­toires, dont 21 avant la li­mite, 1 nul, 2 dé­faites aux points). Pour ce­la, il faut d’abord battre Ven­det­ti. Bien sûr, je ne me sen­ti­rai pas cham­pion du monde de la même ma­nière que si j’avais bat­tu Hurd ou Cas­ta­no, mais c’est une étape à pas­ser. »

Ini­tia­le­ment, So­ro au­rait dû re­trou­ver Cas­ta­no, qui l’avait bat­tu aux points deux juges à un en juillet 2017 à Évian. En sur­clas­sant aux points l’Amé­ri­cain John Ve­ra, en mars der­nier à Mar­seille, le Fran­çais est de­ve­nu son chal­len­ger of­fi­ciel. « Mais Cas­ta­no a de­man­dé à la WBA la per­mis­sion de dé­fendre d’abord son titre contre le Cu­bain Eris­lan­dy La­ra, ex­plique le pro­mo­teur Sé­bas­tien Acariès.

Pour ne pas blo­quer Mi­chel, elle a mis ce nou­veau ti­treWBA-Gold en jeu, qui est un vé­ri­table titre de cham­pion du monde. Ar­sen Gou­la­mi­rian, meilleur lourd- lé­ger ac­tuel, dé­tient le même. »

En juillet 2011 à La Tour de Sal­va­gny, près de Lyon, So­ro s’était em­pa­ré de sa pre­mière cein­ture, bat­tant aux points en douze rounds le Géor­gien Da­vid Ma­ka­radze pour le titre WBO- Eu­rope des su­per- wel­ters. « J’étais très ex­ci­té de prendre ma pre­mière cein­ture, se sou­vient- il, comme un en­fant qui at­tend un ca­deau. »

“Mon titre de cham­pion , , de France, un de ceux que je pré­fère !

Après une dé­faite face au cham­pion WBA des su­per- wel­ters, le Russe Zaur­bek Bay­san­gu­rov, en Ukraine, So­ro bat­tait aux points Frédéric Serre pour le titre na­tio­nal va­cant, en mai 2013 à Villeur­banne. « J’étais très content, sou­ligne le na­tif de Côte d’Ivoire, ar­ri­vé à Lyon à treize ans,

c’ était un hon­neur de de­ve­nir cham­pion de France. J’ai consi­dé­ré que c’était mon pre­mier titre. C’est un de ceux que je pré­fère. »

En mai 2015 à Ne­wark ( New Jer­sey), il bat­tait ( ar­rêt 4e round) l’Amé­ri­cain Glen Ta­pia pour les cein­tures de cham­pion des ÉtatsU­nis et WBO- Amé­rique du Nord des su­per- wel­ters. « Dix mois avant dans l’État de New York, j’avais dé­jà fait match nul avec l’Amé­ri­cain in­vain­cu An­toine Dou­glas , pour un titre WBA- In­ter­na­tio­nal des moyens, rap­pelle- t- il.

J’avais si­gné avec un pro­mo­teur amé­ri­cain, car il n’y avait presque plus d’ac­ti­vi­té en France à l’époque. Je ne pen­sais pas au titre, je ne voyais que l’in­té­rêt de faire des com­bats contre des ad­ver­saires de va­leur. Après avoir bat­tu Ta­pia, j’ai même été sur­pris quand on m’a pas­sé les deux cein­tures. »

À son com­bat sui­vant, en juin 2015, il re­mon­tait en moyens et met­tait K.- O. l’Ita­lien Ema­nuele Blan­da­mu­ra pour le titre eu­ro­péen va­cant. « Ce n’était pas ma ca­té­go­rie, pré­cise- t- il, mais c’était une belle op­por­tu­ni­té et la pos­si­bi­li­té de conqué­rir une cein­ture por­tée par Mar­cel Cer­dan, l’Ita­lien Ni­no Ben­ve­nu­ti, Jean- Claude Bout­tier, Louis Acariès.... » .

En juillet 2016 au Can­net ( Côte d’Azur,) il ob­te­nait une nou­velle cein­ture WBA- In­ter­na­tio­nal, mais en su­per- wel­ters, do­mi­nant l’Ar­gen­tin Hec­tor Sal­di­via ( ar­rêt 3e round). « En plus du titre, c’était im­por­tant, car la vic­toire me per­met- tait d'être de nou­veau clas­sé mon­dia­le­ment et puis c’était le re­tour de Ca­nal + dans la boxe. »

En­fin, l’an der­nier, il était bat­tu par Cas­ta­no pour le titre WBA des su­per- wel­ters par in­té­rim. « Pour moi, c’était comme un vrai Cham­pion­nat du monde, af­firme So­ro. La preuve, son titre par in­té­rim s’est trans­for­mé en titre ré­gu­lier, car le cham­pion ré­gu­lier, l’Amé­ri­cain De­me­trius An­drade, est mon­té en poids moyens. »

MI­CHEL SO­RO

Mo­ti­vé comme ja­mais, Mi­chel So­ro se sent prêt à par­tir à la conquête du titre mon­dial WBA, en dé­but d'an­née pro­chaine. Pour ce­la, il lui faut d'abord battre Greg Ven­det­ti en WBA Gold, ce soir à Le­val­lois.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.