Ob­jets vo­lés : des vic­times en Haute-loire

■ Un site in­ter­net créé après le dé­man­tè­le­ment d’un ré­seau

L'Éveil de la Haute-Loire - - Faits Divers - Société Haute-loire -

Dé­but mars, les gen­darmes puy­dô­mois ont dé­man­te­lé un ré­seau de cam­brio­leurs rou­mains soup­çon­nés d’avoir com­mis en­vi­ron soixante-dix faits entre fin 2017 et dé­but 2018. Des vic­times peuvent se trou­ver en Haute-loire.

Douze des sus­pects in­ter­pel­lés ont été mis en exa­men par une juge cler­mon­toise et pla­cés en dé­ten­tion pro­vi­soire. Les per­qui­si­tions me­nées lors de l’opé­ra­tion avaient per­mis la dé­cou­verte de près de mille ob­jets dé­ro­bés presque in­té­gra­le­ment dans le Puy­de­dôme.

L’en­semble de ces scel­lés a été mis en ligne sur un site dé­dié : www.caj.ggd63.fr. Le grou­pe­ment de gen­dar­me­rie de la Haute­loire in­dique que des vic­times peuvent se trou­ver en Haute­loire et in­vite les per­sonnes qui pour­raient être concer­nées à se rendre sur le site en ques­tion.

Cha­cun des items – ba­ gues, montres, ou­tillage, ta­blettes, or­di­na­teurs, té­lés, fla­cons de par­fum, etc. – a été pho­to­gra­phié et clas­sé par ru­brique.

Pour fa­ci­li­ter au maxi­mum la na­vi­ga­tion, et per­ mettre aux vic­times de re­trou­ver leurs biens, le site a été conçu sur le mo­dèle des spé­cia­listes du e­com­merce. Les ob­jets re­con­nus peuvent être sé­lec­tion­nés un à un. Ils bas­culent alors dans un « pa­nier ». Après fi­na­li­sa­tion de la « com­mande », il est de­man­dé aux re­qué­rants de rem­plir une fiche de ren­sei­gne­ments pour qu’un en­quê­teur puisse les re­con­tac­ter. ■

PHO­TO RÉ­MI DUGNE

WEB. Des cen­taines d’ob­jets ont été ré­per­to­riés sur le site in­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.