Al­liance Vi­ta contre la ré­vi­sion des lois « PMA pour toutes »

L'Éveil de la Haute-Loire - - Faits Divers - Société Haute-loire -

Mar­di 12 juin, Al­liance Vi­ta ma­ni­fes­tait en si­lence sur la place Ca­de­lade au Puy-en­ve­lay.

Comme dans 60 autres villes en France, de mi­di à 13 heures, quelques membres d’al­liance Vi­ta ac­com­pa­gnés de sym­pa­thi­sants ont ex­pri­mé leur mé­con­ten­te­ment sur la ré­vi­sion des lois bioé­thiques.

Un bé­bé au centre as­sis sur un grand fau­teuil de bu­reau montre sa vul­né­ra­bi­li­té, à ses pieds des hommes et des femmes al­lon­gés portent un masque. Ils re­pré­sen­tant les pères (pour la PMA) et les mères (pour la GPA) que les en­fants ne connaî­tront pas. Le but de cette as­so­cia­tion est de faire ré­flé­chir la po­pu­la­tion sur « le mar­ché de la pro­créa­tion » que pour­rait en­traî­ner l’ou­ver­ture de la PMA (pro­créa­tion mé­di­ca­le­ment as­sis­tée) à des couples ho­mo­sexuels ou à des femmes seules. Isa­belle Gas­tal, membre de l’équipe et conseillère conju­gale pense que « que c’est une chose pos­sible mais pas for­cé­ment ju­di­cieuse ». Pour eux, il est né­ces­saire que l’en­fant connaisse ses deux gé­ni­teurs, no­tam­ment sa mère « avec qui il a créé un lien dès la gros­sesse ». ■

PHO­TO ZOÉ PUYREMOND

MISE EN SCÈNE. désac­cord. Des sym­boles pour sou­li­gner le

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.