Dans le vi­seur de la jus­tice

■ Le match PSG ­ Bel­grade sus­pect

L'Éveil de la Haute-Loire - - Sports L'actu Nationale -

Des mil­lions pré­ten­du­ment mi­sés par un di­ri­geant serbe sur une dé­faite de son équipe par cinq buts d’écart ? Une en­quête pré­li­mi­naire a été ou­verte par la jus­tice fran­çaise sur des soup­çons de tru­cage du match de C1 Psg-etoile Rouge Bel­grade du 3 oc­tobre, que le club pa­ri­sien avait sur­vo­lé (6-1).

Se­lon le jour­nal L’équipe, qui a ré­vé­lé l’in­for­ma­tion, confir­mée par une source ju­di­ciaire, les ins­tances eu­ro­péennes du foot­ball (L’UE­FA) ont été aler­tées avant la ren­contre du fait qu’un très haut di­ri­geant de l’étoile Rouge Bel­grade s’ap­prê­tait à pla­cer près de cinq mil­lions d’eu­ros sur une dé­faite de son équipe par cinq buts d’écart. Le di­ri­geant serbe au­rait mis dans la boucle plu­sieurs joueurs ti­tu­laires de l’étoile Rouge.

Or, le 3 oc­tobre, le PSG a bat­tu l’étoile Rouge 6­1, avec un tri­plé de Ney­mar et des réa­li­sa­tions d’edin­son Ca­va­ni, An­gel Di Ma­ria et Kylian Mbappé alors que Mar­ko Ma­rin avait ré­duit le score pour l’étoile Rouge.

Concer­nant Psg­etoile Rouge, « au­cune ano­ma­lie n’a été dé­tec­tée sur le mar­ché fran­çais des pa­ris, ni dans les pays par­te­naires du groupe de Co­pen­hague (22 pays en ma­jo­ri­té eu­ro­péens col­la­bo­rant en ma­tière de si­gna­le­ment de pa­ris en ligne dou­teux), ni via le Glo­bal Lot­te­ry Mo­ni­to­ring Sys­tem (GLMS, ré­seau de lo­te­ries)”, a dé­cla­ré l’au­to­ri­té de ré­gu­la­tion des jeux en ligne (Ar­jel). Mais se­lon une troi­sième source proche du dos­sier, ce­la vou­drait dire que les pa­ris ont été ef­fec­tués sur des « mar­chés exo­tique » et peu contrô­lés.

Le par­quet na­tio­nal fi­nan­cier (PNF) a confir­mé « l’exis­tence d’une en­quête », confiée au ser­vice cen­tral des Courses et Jeux de la Po­lice ju­di­ciaire.

« Stu­peur et in­di­gna­tion »

L’étoile Rouge a promp­te­ment dé­men­ti, se di­sant dans un com­mu­ni­qué « scan­da­li­sée et dé­goû­tée » par les ac­cu­sa­tions de cor­rup­tion. « L’étoile Rouge re­jette les soup­çons concer­nant le match PSGE­toile Rouge et l’im­pli­ca­tion de qui­conque au sein du club dans des agis­se­ments contraires à l’hon­neur », se­lon le texte. Le club dit s’at­tendre « à ce que la vé­ri­té soit éta­blie dans les plus brefs dé­lais et à être blan­chi de tout soup­çon quant à un lien d’un des membres du club avec ces actes ».

De son cô­té, le PSG a, comme au­près de L’équipe, fait part à L’AFP de sa « plus grande stu­peur » et de son « in­di­gna­tion » face à ces in­for­ma­tions. Le quo­ti­dien spor­tif évoque, en ef­fet, une ren­contre pré­vue mais avor­tée entre le cor­rup­teur et le pré­sident du PSG, Nas­ser AlK­he­laï­fi.

Dans un nou­veau com­mu­ni­qué, pu­blié en dé­but de soi­rée, le club de la ca­pi­tale « re­jette ca­té­go­ri­que­ment toute im­pli­ca­tion di­recte ou in­di­recte en rap­port avec ces soup­çons et pré­cise d’ailleurs qu’à au­cun mo­ment le PSG n’a été sol­li­ci­té par le Par­quet na­tio­nal fi­nan­cier en charge de l’en­quête ».

« Le Pa­ris Saint­ger­main se tient à la dis­po­si­tion des en­quê­teurs et ne to­lè­re­ra pas la moindre at­teinte à sa ré­pu­ta­tion ni à celle de ses di­ri­geants. À cet égard, le club se ré­serve d’en­ga­ger des pour­suites contre qui­conque tien­drait des pro­pos dif­fa­ma­toires à son en­contre et à celle de ses di­ri­geants », conclut le PSG. ■

SOUP­ÇON. Ney­mar avait ins­crit un tri­plé contre Bel­grade.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.