Les sa­la­riés de l’aide à do­mi­cile en grève

■ Les per­son­nels de plu­sieurs as­so­cia­tions se mo­bi­lisent de­puis lun­di

L'Éveil de la Haute-Loire - - Faits Divers - Société Haute-loire - Ma­nuel Cla­dière ma­nuel.cla­[email protected]­tre­france.com

Comme de nom­breux sa­la­riés d’as­so­cia­tions d’aide à do­mi­cile en Haute-loire, les em­ployés de l’una Sain­teé­li­sa­beth étaient en grève, mar­di 8 jan­vier.

Comp­tant en­vi­ron 170 sa­la­riés sur les sites du Puy­en­ve­lay, Bri­vesC­ha­ren­sac et Brioude, l’una (Union na­tio­nale de l’aide à do­mi­cile) fait face à un mou­ve­ment so­cial d’en­ver­gure, comme les autres as­so­cia­tions de ser­vice à la per­sonne du dé­par­te­ment. « Nous de­man­dons une re­va­lo­ri­sa­tion du taux ho­raire qui n’a pas aug­men­té de­puis très long­temps, ain­si qu’une re­va­lo­ri­sa­tion des dé­fraie­ments ki­lo­mé­triques », in­diquent les gré­vistes. De­puis quelques an­nées, « huit ans », la si­tua­tion s’est dé­té­rio­rée au sein de l’una Sainte­éli­sa­beth. « Nous avons aus­si des plan­nings com­pli­qués avec une grande am­pli­tude ho­raire et des “trous” », pour­suivent­ils.

Un faible pou­voir d’achat, des in­ter­ven­tions plus im­por­tantes avec des moyens équi­va­lents, les em­ployés n’en peuvent plus. « Les gens pâ­tissent de cette si­tua­tion. De plus, c’est un mé­tier qui re­crute, mais il ne donne pas en­vie, il n’a au­cune re­con­nais­sance ».

Ce pre­mier jour de grève au sein de l’una pour­rait en ap­pe­ler d’autres aux dires des em­ployés réunis, mar­di ma­tin, de­vant le lo­cal de l’as­so­cia­tion. ■

PHO­TO MA­NUEL CLA­DIÈRE

EM­PLOYÉS. Les sa­la­riés de l’una Sainte-éli­sa­beth étaient en grève mar­di 8 jan­vier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.