La meilleure ga­lette est fa­bri­quée à Cus­sac-sur-loire

■ Le concours de la meilleure ga­lette de Haute­loire s’est te­nu lun­di à L’IFP 43 de Bains

L'Éveil de la Haute-Loire - - Haute-loire Actualité - An­toine Mi­che­let

Le concours de la meilleure ga­lette de Haute-loire, or­ga­ni­sé par la Fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale des bou­lan­gers a ren­du son ver­dict. Fré­dé­ric Al­ver­gnas et Alexandre Cha­puis, de la bou­lan­ge­rie La Ba­raque à Pain, ont ra­flé le prix lun­di à Bains.

Il au­ra fal­lu une après­mi­di pour que le ju­ry, com­po­sé de bou­lan­gers d’ar­ti­sans à la re­traite ou en­core d’un for­ma­teur, dé­ter­mine les meilleures ga­lettes de la Haute­loire. Se­lon des cri­tères pré­cis (as­pect, goût de la crème, goût du feuille­tage, taille), une ving­taine de pro­duc­tions ont été pas­sées au crible par des ex­perts du su­jet.

Comme les an­nées pré­cé­dentes, les bou­lan­gers ont pu s’exer­cer dans deux ca­té­go­ries : la ga­lette clas­sique et la ga­lette ori­gi­nale. Du cô­té des em­ployeurs, la Ba­raque à Pain a rem­por­té les deux dis­tinc­tions en op­tant pour une ga­lette in­no­va­tion co­okies noix de pé­can ca­ra­mé­li­sée. Pour les bou­lan­gers de Cus­sac­sur­loi­ re, Fré­dé­ric Al­ver­gnas et Alexandre Cha­puis, ce titre sonne comme une ré­com­pense : « Ce­la fait plai­sir ! On montre aux jeunes qu’on sait faire notre tra­vail ». Bien que pres­sés par le temps lors des fêtes de fin d’an­née, les deux col­lègues ont su se dé­mar­quer. Leur se­cret ? « De bonnes ma­tières pre­mières », af­firment­ils.

Chez les sa­la­riés, pas de par­tage

Du cô­té des sa­la­riés, Li­lian Fer­ra­ton (deuxième à par­tir de la gauche sur la pho­to) s’est vu rem­por­ter les deux prix, lui aus­si. Pour sa ga­lette ori­gi­nale, le jeune bou­lan­ger a op­té pour un duo de sa­veur clé­men­tine/cho­co­lat. « Ce sont deux pro­duits que je vou­lais uti­li­ser », af­fir­met­il. Le ju­ry, pré­si­dé cette an­née par Ro­bert Gi­rard, avait son image de la ga­lette par­faite : « Il faut une bonne crème d’amandes, un feuille­tage cra­quant, que la pâte ne soit pas trop épaisse et une belle fi­ni­tion. Une ga­lette ça se dé­guste d’abord avec les yeux ! ». S’il y a un point que le ju­ry a bien mis en lu­mière, c’est bien la vo­lon­té des ar­ti­sans et leur sa­voir­faire. ■

PHO­TO AN­TOINE MI­CHE­LET

LAU­RÉATS. Fré­dé­ric Al­ver­gnas et Alexandre Cha­puis (à droite) ont ra­flé deux prix de la meilleure ga­lette.

TRA­DI­TION. La ga­lette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.