Les CCI prêtent aux en­tre­prises avec suc­cès

L'Echo du Berry (Édition de l’Indre) - - LE BERRY ET LA RÉGION -

Dans l’ac­com­pa­gne­ment des en­tre­prises et des créa­teurs d’en­tre­prise, la chambre de com­merce et d’in­dus­trie (CCI) a fran­chi en 2014 un pas sup­plé­men­taire en lan­çant un prêt d’hon­neur bap­ti­sé Sofi : So­lu­tions fi­nan­ce­ment Indre. Il s’agit d’un « prêt d’hon­neur » à taux zé­ro, obli­ga­toi­re­ment ados­sé à un prêt ban­caire clas­sique et dont le mon­tant peut va­rier entre 3000 € et 150 000€. Il est fi­nan­cé par la CCI et at­tri­bué par l’As­so­cia­tion Indre fi­nan­ce­ment en­tre­prises pour sou­te­nir un pro­jet de créa­tion, de re­prise ou d’ex­ten­sion. « C’est un maillon qui man­quait et qu’il nous a sem­blé im­por­tant d’ajou­ter à nos pres­ta­tions à un mo­ment où les aides aux en­tre­prises ont ten­dance à se ra­ré­fier, sou­li­gnait la pré­si­dente de la CCI de l’Indre Pau­lette Picard, en pré­sen­tant les pre­miers ré­sul­tats de ce dis­po­si­tif. Il s’agit pour nous d’un re­tour aux en­tre­prises lo­cales de l’ar­gent ve­nant des en­tre­prises lo­cales. » Les dos­siers sont exa­mi­nés par un co­mi­té d’agré­ment com­po­sé d’une ving­taine de chefs d’en­tre­prise de tous les métiers qui se réunissent une fois par mois pour es­ti­mer la via­bi­li­té d’un ou deux pro­jets. De­puis un an, ils ont pas­sé au crible quinze pro­jets (sur dix-huit dos­siers étu­diés au to­tal) et en ont re­te­nu onze. Le to­tal des prêts – cu­mu­lables avec le prêt d’hon­neur d’Ini­tia­tive Indre – at­teint 355000€, soit une moyenne de 35 000 € par dos­sier. « C’est un com­plé­ment qui per­met de dé­mar­cher les banques, té­moi­gnait l’in­gé­nieur Quen­tin Che­va­lier, 27 ans, créa­teur de la so­cié­té Inis Lab, un la­bo­ra­toire d’ana­lyse et d’es­sais pour l’aé­ro­nau­tique im­plan­té à Déols. La dé­ci­sion de la CCI a per­mis de li­bé­rer les prêts ban­caires. En outre, même si mon do­maine d’ac­ti­vi­té est très spé­ci­fique, l’avis du co­mi­té a per­mis de vé­ri­fier que mon pro­jet te­nait la route. » La CCI de l’Indre est pour l’ins­tant la seule de la ré­gion Centre-Val de Loire à avoir fran­chi le pas du prêt aux en­tre­prises, avec celle du Loi­ret-Cher qui a créé en en 2013 un fonds bap­ti­sé Fi­dec : Fonds d’in­ter­ven­tion pour le dé­ve­lop­pe­ment des en­tre­prises en crois­sance. Éga­le­ment pen­sé comme com­plé­men­taire des prêts d’hon­neur d’Ini­tia­tive Loir-et-Cher (avec des mon­tants su­pé­rieurs), le Fi­dec est, comme son nom l’in­dique, ré­ser­vé aux pro­jets de crois­sance et vise en prio­ri­té les en­tre­prises in­dus­trielles ou de ser­vices aux en­tre­prises. « Ce choix est lié au pro­fil de notre dé­par­te­ment très for­te­ment in­dus­triel, avec beau­coup de sous- trai­tants dans l’aé­ro­nau­tique et la mé­ca­nique, ex­plique JeanCh­ris­tophe Despres, conseiller à la CCI du Loir-et-Cher. Ces en­tre­prises ont be­soin de re­nou­ve­ler leurs ins­tal­la­tions et d’in­ves­tir. Ce fonds est conçu pour faire ef­fet de levier au­près des banques. » Le Fi­dec était do­té de 1,5M€dont 1,15 M€ ont été prê­tés, avec un mon­tant de prêt moyen de 100 000€. Si elle ne prête pas elle-même, la CCI du Cher ac­com­pagne pour sa part les en­tre­pre­neurs vers les prêts d’hon­neur d’Ini­tia­tive Cher et vers l’ob­ten­tion du dis­po­si­tif Nacre (Nou­vel ac­com­pa­gne­ment à la créa­tion ou la re­prise d'en­tre­prise) mis en place par le mi­nis­tère de l’Éco­no­mie en 2009.

ÈLa Chambre de com­merce de l’Indre or­ga­ni­sait der­niè­re­ment une réunion pour fê­ter le 1er an­ni­ver­saire du Sofi.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.